troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

Nina SCOTT

 

Nina SCOTT


BIOGRAPHIE

Nina SCOTT   Début années 80, à Marseille, Nina SCOTT et Jenny JONES (Chant) intègrent LAWLESSNESS, un groupe initialement formé par Serge BERTRAND (Basse), Michel PINEDA (Guitares), Christian POLLONI (guitares) et John ERICKSON (Batterie). Ces deux derniers seront remplacés par René MARTELLA (Guitares) et Alain MARIE (Batterie).

   Le groupe enregistre plusieurs démos, et écume les scènes de Marseille et ses alentours.

   Un premier 45 Tours deux titres, enregistré au studio de l'Etoile à Marseille en mars 1982, servira de support au rôle de chanteuse que jouera Nina SCOTT dans "Invitation au voyage" de Peter Del Monte auprès de Laurent MALET, Aurore CLEMENT, Raymond BUSSIERE et Mario ADORF.

   Nina négocie son contrat et réussit à obtenir la réalisation de trois albums et trois 45 tours auprès de la maison de disque SARAVAH, distribuée par RCA.

   Le film sort le 19 Mai 1982, sélectionné au festival de Cannes, il gagne le prix de la meilleure contribution artistique. Les titres « Don’t follow me » et « rape man » de LAWLESSNESS sont utilisés pour la B.O. du film et constituent le 45 tr officiel de celui ci pour le pressage Italien, "Don't follow me" sera retenu pour le 45 tr français (la face B contenant 3 thèmes de Gabriel YARED).

   Les producteurs du film produisent également « On the run », l'album du groupe. Celui-ci est enregistré au studio Davout à PARIS en octobre 1982. Malgré un bon accueil de la presse spécialisée et un début de lancement médiatique permis par le film, la maison de disques ne fait pas son travail de promotion et ne permet pas à "On the run" d'obtenir le succès qu'il méritait.

   Nina Scott quitte finalement LAWLESSNESS. Le contrat avec la maison de disques est rompu et aucune suite n’est donnée à cet excellent premier album.

   Suite à cette expérience, elle décide de travailler à un répertoire solo et retravaille avec Christian POLLONI (Désormais guitariste de KLAXON) à un nouveau répertoire. Suite au départ de Régis LESIEUR du groupe, KLAXON recherche un nouveau chanteur, organise des auditions et propose à Nina d'intégrer le groupe.

   1984 : KLAXON désormais composé d'André THUS (Claviers), Bernard MAROCCHINO (Basse), Christian POLLONI (Guitare), Johnny Van HOOLAND (Batterie) et de Nina SCOTT (Chant) sort son deuxième album « Klaxon » ainsi que deux 45t "Cœur Blessé" et « Bats-toi » pour lequel un clip sera tourné.

    L’album est enregistré au studio de la Grande Armée à Paris, réalisé par Jean-Pierre DUCOS et produit par BBO (Bobby Bruno Organisation).

   1988 : KLAXON se sépare.

   1989 : On retrouve Nina en Solo interprétant « No easy way out », reprise d'un des titres de la B.O. de Rocky IV par Robert TEPPER, sur la compilation « Hard Rock Rendez Vous » avec Patrick RONDAT (Guitares), Christian NAMOUR (Batterie), Frédéric GUILLEMET (Basse) et Eric BONO (Claviers).

   Pour la promo de ce titre, Nina fait appel au groupe COBRA avec Michel THEODULE (Ex VOIE DE FAIT) à la batterie, Gilles FOURNY  aux guitares et Dominique FOURNY à la basse. Ils composeront ensemble plusieurs titres qui leur permettront de jouer à Bercy lors du festival promotionnel de la compil « HRRV ».

1992 : une maquette solo de Nina est composée et réalisée par Olivier SPITZER aux studios DAVOUT.

Musiciens invités :

Patrick RONDAT, Christophe AUBERT,
Fabien GEVRAISE, Michel AYME
Guitares
Pascal MULOT Basse
Eric BONO   Claviers
 Christian NAMOUR Batterie
Philippe CHAUVEAU Batterie et effets spéciaux
Karni, Corinne POLLONI, Andy CHASE Chœurs

 Nina & COBRA

METAL WARRIOR'S CONFESSIONS


Quand et pourquoi as tu commencé à chanter ?

   Et si je te disais que je n’ai pas encore réellement commencé à chanter !!!! Que ce que j’ai fait avant n’est que le balbutiement de ce que j’ai encore envie de faire ? On n’arrête jamais d’apprendre, d’entreprendre……

   Je chante depuis toujours et je chanterai toujours, c’est ancré au fond de moi, en public ou sous ma douche, je ne conçois pas la vie sans musique, sans écriture, sans création.

As-tu appris seule ou avec un professeur ?

   Je suis complètement autodidacte mais j’ai beaucoup travaillé sur des chanteurs de divers horizons musicaux ; Barbra STREISAND, Edith PIAF, Liz SARIAN, Bette MIDDLER, Bon SCOTT, Klaus MEINE, Bryan ADAMS, Pat BENATAR et des airs  d’opéra (Carmen).

   Les uns pour le souffle ou l’intonation, les autres pour le grain ou l’interprétation. Je crois qu’une fois qu’on a de bonnes bases pour travailler, on peut enfin s’exprimer et affirmer sa personnalité.

Quels chanteurs (ou chanteuses) t’ont le plus impressionnés ?

   Tous les chanteurs (les vrais) m’impressionnent ! Quand on sait le travail qui a été fait en amont, on peut se dire que chacun, à son niveau, apporte sa petite touche. Bien sûr, j’ai des coups de cœur, des gens qui m’ont vraiment transporté dans leur univers, certains ont même influencé ma vie (Bon SCOTT, Bette MIDLER).

   Il y en a d’autres qui me tapent sur les nerfs, qui me rendent hystérique de par leur attitude ou par le message qu’ils essayent de faire passer.

Quel est le premier chanteur que tu aies vu en live ?

   Ha ha ha !!!! La première que j’ai vue sur scène, j’avais 7 ans et c’est Sylvie VARTAN au Palais des Sports de Grenoble. Un show à l’américaine avec costumes, choristes et chorégraphies. Impressionnant pour la petite fille que j’étais !

   Mon premier concert avec des copains, STATUS QUO à Vitrolles en 1977. Grosse claque ! Ma vie a basculé à ce moment là, comme si pendant des années j’avais attendu une révélation et qu’enfin je la trouvais.  Et puis il y a eu AC/DC avec Bon SCOTT en 79 à Nice………….

Lorsque tu écris ou composes, de quelle façon travailles-tu ? Quels sont tes thèmes de prédilection ?

   En général, j’écris plus facilement dans une ambiance bruyante, en train, en avion, dans un café. J’ai besoin de  « m’isoler » au milieu des gens. C’est assez contradictoire mais le mouvement autour de moi me rassure.

  Je puise mon inspiration chez les autres ! Ma vie personnelle ne m’intéresse pas, j’ai besoin des autres pour exister. Je serais incapable de vivre sur une île déserte. J’adore aller dans les bars, c’est là que j’observe le comportement des gens, j’y vois toutes les facettes du caractère humain, les timides, les frustrés, les joyeux, les tristes, ils se lâchent et sont vraiment eux-mêmes. Ensuite, je couche ces impressions  sur un riff de guitare ou un accord de piano.

   Mes thèmes de prédilection sont tirés de la nature humaine, des émotions de chacun.

Pour toi, quelles sont les principales qualités d’un bon chanteur (ou chanteuse)?

   Je crois que c’est celui ou celle qui arrive à te transporter dans son univers. Il y a des chanteurs qui ont une super technique mais qui te laissent froid et d’autres, qui par leur sensibilité ou leur originalité te font réellement vibrer. Je me fous complètement des phénomènes de mode, je crois au travail, à la maturité, au feeling et à l’expérience.

Quel matériel utilises-tu en concert ? En studio ?

   J’ai toujours 2 micros avec moi, un AKG pour récupérer des aigus et de la clarté dans la voix et un bon vieux SHURE SM 58 (ou le BETA 58) pour son grain « rocailleux ». Le mélange des deux est parfait pour ma voix.

   J’aime bien les extrêmes ! Un son couplé de Fender et Marshall  pour les guitares est tout à fait à mon goût et m’apporte un certain confort su scène ! Je n’ai pas eu l’occasion encore de tester les micros sans fil, belle invention !!!!

De quel texte ou ligne mélodique est tu le plus fier ?

   Dur de répondre à cette question !

   J’aime tous les textes que j’ai écrits, sinon, évidemment, je ne les aurais pas faits.  Chacun d’eux est en rapport avec un souvenir, une personne, un fait marquant……

   L’important n’est pas ce que « moi » je donne, l’important est ce que « l’autre » perçoit !!! J’ai reçu des lettres de gens qui me disaient qu’ils avaient envie de mourir et qu’en écoutant « Bats-toi » (KLAXON) ils ont repris espoir parce qu’ils se sentaient moins seuls. Le thème du viol dans « Rape men » (LAWLESSNESS) est toujours d’actualité ! Et si la dernière phrase « Nana, coupons les couilles aux violeurs » peut aider moralement certaines victimes, ça me va parfaitement !!!!

   C’est vrai que j’ai une petite tendresse pour « jouer pour gagner » (KLAXON), c’est un texte optimiste et je crois qu’aujourd’hui, avec tout ce qui se passe autour de nous, on en a bien besoin !!!!

Quel est ton meilleur souvenir de musicienne ? Le pire ?

   Mon meilleur souvenir reste bien sûr la première scène avec LAWLESSNESS. Enfin un rêve qui se réalise !!!!

   Et toutes les rencontres que j’ai pu faire tout au long de ma carrière, comment oublier ces gens qui m’ont apporté tant de chaleur, d’amour, d’expérience, de défi ………….. Ma tête est remplie de toutes ces personnes là.

   Le pire souvenir !!!! Un concert de KLAXON où j’étais complètement à côté de la plaque, pas concentrée, j’ai massacré le concert !!!!! Pardon à ceux qui étaient présents ce jour là, les musiciens comme le public ! Nobody’s perfect !!!!!

Joues-tu d’autres instruments ? De quels autres aimerais-tu savoir jouer ?

   Je ne joue pas d’instruments ! Mais, certaines fois, j’ai un trait de génie, une inspiration qui vient de très loin, je prends une guitare, une basse, un piano, une batterie, un harmonica et ça sort tout seul !!!! Faut pas chercher à comprendre, c’est comme ça !!! Trêve de plaisanterie, j’aimerais un jour être assez courageuse pour m’y mettre vraiment.

Si tu devais avoir un blason, quelle devise y ferais tu mettre ?

LIBERTE

 DISCOGRAPHIE

1981

LAWLESSNESS : 45 Tr - SARAVAH

2 Titres : "Don't follow me"
              "The grave"  

 

1982
B.O du film "Invitation au voyage" 
45 tr

Face A :
Don't follow me
(LAWLESSNESS)

Face B :
Thème pour piano et cordes
Sur la route
Après la mort
(Gabriel YARED)

 

1982
B.O du film "Invitation au voyage"
LP 

Contient
"Don't follow me" de LAWLESSNESS

 

1982
B.O du film "Invitation au voyage"
LP 

Contient
"Don't follow me", "The grave"
et "the rape men" de LAWLESSNESS

 LAWLESSNESS  LAWLESSNESS : LP "On the run"

 1983 - SARAVAH

 

1985

KLAXON : LP 

 

 1985

45 tours

"Coeur blessé" / "Jouer pour gagner"

 

 1985

45 tours

"Bats-toi" / "Comédien"

 
 

Compilation
"Hard Rock Rendez Vous" 

1989

Contient "No easy way out"
par Nina SCOTT

 

 45 tr

"No easy way out"

LIENS

Interview de Nina SCOTT de juin 2010 par France Metal Museum  

Vous êtes ici : LES CHANTEURS Nina SCOTT