troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

Pascal BORNICHE

Pascal BORNICHE

 

BIOGRAPHIE

   Bassiste d'IRMINSUL, Pascal BORNICHE nait à Senlis le 2 juin 1980, il commence par apprendre la guitare en autodidacte.

   En 1997, il décide avec Guillaume COULON, un pote de collège de monter leur premier groupe, les SALEM'S WITCHES, En 2000, après quelques concerts, Guillaume quitte le groupe et vadrouille dans différentes formations.

   Pascal continue de jouer avec les autres membres restant des SALEM'S WITCHES sous différents noms tels que JINX (aucun lien avec le groupe de Fabien GEVRAISE) ou ORGANISATION ZERO. Les line up se succèdent et de nouveaux membres font leur apparition, dont Sylvain FOURDAIN, puis Claude FINET. C'est avec ces deux derniers que Pascal disposera enfin d'une formation stable. Il sont rejoint par une chanteuse, Stéphanie BAKLOUTI.

   2003 : Pascal rejoint FOVEA, groupe formé par son ancien complice Guillaume, alors en recherche d'un bassiste. En contrepartie, Guillaume rejoint le groupe de Pascal, à la recherche d'un guitariste. Cette formation enfin au complet décide de se trouver un nom : HERMES.

   Décembre 2003 / Janvier 2004 : Stéphanie quitte HERMES. Le groupe décide de prendre un nouveau départ et se rebaptise IRMINSUL. Guillaume prend le chant lead. Le groupe se lance dans des compositions originales.

   IRMINSUL enchaine dès lors les concerts, dont une première grande scène lors d'un festival à CIRES LES MELLO en première partie de Jimmy CLIFF. ils tournent dans les pubs de l'Oise et du Val d'Oise et participent à divers festivals sur la région parisienne.

   En 2007, IRMINSUL produit une démo 4 titres « Salem » dont un des titres ("Aux soldats inconnus") fera l’objet d’un vidéo clip en 2008. Après la réalisation de cette démo, le groupe prend la forme définitive d'un trio et continu d'écumer les salles tout en rodant leur répertoire.

   Le 30 Août 2010, "Ainsi soit-il" le premier album d'IRMINSUL sort officiellement, distribué par BRENNUS.

 

Pascal

 METAL WARRIOR'S CONFESSION


Quand et pourquoi as tu commencé à jouer de la basse ?

   Je le dois en partie à mon frère, de 2 ans mon ainé, qui s'était acheté une guitare et prenait quelques cours, je l'avais déjà vu jouer dans un groupe et je me suis dis : "ça c'est cool !". J'ai donc commencé par emprunter sa gratte et à "gratouiller" sans rien y connaitre, en essayant de jouer à « l'oreille » des choses simples sur une ou deux cordes, notamment du NIRVANA (dont je n'était pas du tout fan) ou des riffs de QUEEN (dont je suis toujours fan) "tie your mother down", "another one bites the dust", ou encore le riff d'"ogre battle" en passant par "thunderstruck" d'AC/DC.

   Puis j'ai commencé à mettre mon nez dans les tablatures et à essayer de comprendre leurs fonctionnement j'y ai même appris 1 solo: celui de "killer queen" (ce sera le seul que j'ai jamais joué).

   Un jour, Guillaume COULON, que j'ai connu au collège, et qui était guitariste à ses heures perdues, lance l'idée de monter un groupe et "pourquoi pas?" La guitare est là, je sais que je n'ai pas le niveau, je manque de temps et il faut une basse : "Pourquoi pas ? 4 Cordes, je devrais m'en tirer quand même ?"

   La suite je le dois à mon père qui prend connaissance de mon souhait. Il me paye ma première basse et mon premier ampli courant juin 1997. Je cours chez Guillaume et grâce aux fameuses tablatures (et surtout à nos oreilles) nos premiers morceaux seront : My friend des RED HOT CHILI PEPPERS, Smoke on the water de DEEP PURPLE, Sweet dreams la reprise de MARYLIN MANSON et We will rock you de QUEEN que l'on jouera une première fois durant l'été 97 dans le sous sol d'un pote nous accompagnant en tapant sur...des poubelles en plastique !!!! (les rock-stars sont nées) ...

   Puis Guillaume, qui étudiait sur AMIENS, m'annonce qu'il a trouvé un batteur qui a déjà de l'expérience. Courant octobre/novembre 1997 le trio est formé. Je m'aperçois vite que face aux deux lascars j'ai pas le niveau ! (en plus les 2 chantent), surtout lorsqu'ils me disent de jouer un Blues : "Un quoi?"

 As-tu appris seul ou avec un professeur ?

   Cette suite je la dois à ma mère qui me paye alors les cours de basse. 7 mois plus tard mon prof me lâche : "Je t'ai appris tous ce que je sais, si tu veux par la suite découvrir d'autres techniques, reviens me voir, mais tu en sais déjà assez et il faut maintenant beaucoup de pratique de ton côté".

   C'est plutôt surpris que j'ai arrêté mon apprentissage, et je crois que le fait d'avoir un groupe donne des ailes et ça m'a permis d'avancer beaucoup plus vite! Plus de motivation pour rattraper le niveau de mes amis.

Quels bassistes t’ont le plus impressionnés ?

   Beaucoup de bassistes m'ont impressionné mais jamais écoeuré, ce qui est important. Qu'ils soient amateurs ou pro. Je me suis toujours dis: "si ce type arrive à jouer comme ça, je peux le faire, il est humain après tout!". Ca m'a toujours permis de travailler et d'avancer (Il est vrai qu'il existe quand même des extra-terrestres comme Billy SHEEHAN qui arrive a avoir une phalange indépendante du reste de son doigt ... pffff ... On peux toujours arriver à le faire mais pas comme lui).

   Et puis, si tout le monde avait le même niveau on ne découvrirait rien! D'ailleurs, chaque style n'a pas forcement besoin d'avoir un musicien capable de telle ou telle technique.

   Je n'ai pas beaucoup d'influences de bassiste, citons en deux : Steve HARRIS pour la vélocité et FLEA pour toutes les techniques de groove. J'ai en fait beaucoup plus été influencé, disons mélodiquement par les guitaristes comme Brian MAY ou Ritchie BLACKMORE ... bref chacun se fait comme il l'entend

   J'ajouterais que bien plus que la technique c'est l'inventivité, l'originalité du jeu ou d'une d'une ligne de basse qui retiendra mon attention (ex: jean-mi de GENCODE. La première fois que je les ai entendu ce groupe est sortit du lot, un son différent avec ce bassiste au jeu particulier et qui se casse un peu la tête pour trouver une ligne de basse différente de ce que le style ou le morceau attend habituellement)

Quel est le premier bassiste que tu aies vu en live ?

   hummm on est obligé de le dire?....celui de Dorothée au zénith ... eumh
   Premier bassiste en « vrai » concert : Marcus MILLER

Lorsque tu écris ou composes, de quelle façon travailles-tu ? Quels sont tes thèmes de prédilection ?

   Le plus souvent j'écris les textes, puis je pose une musique dessus, comme un film je pose la musique sur les images. j'essaye de fabriquer un lien entre la mélodie et les parole pour que ce tout forme une chanson.

   d'autres fois je peux partir d'un air que j'ai en tête, mais les textes dominent beaucoup chez moi.

   Les thèmes de prédilection ???? J'avoue que la seule chose qui me préoccupe c'est de ne pas tomber dans la facilité ou le déjà vu ... mais force est de constater que mes chansons ont souvent un côté sombre lorsque la mort ne rode pas dans les parages ... et pourtant ce n'est pas spécialement un objectif que je me fixe, c'est comme ça voilà tout.

Pour toi, quelles sont les principales qualités d’un bon bassiste ?

   Comme disent beaucoup de grands bassistes : 1 - il faut que ça groove, 2 - il faut que ça groove, et 3 - il faut que ça groove

   Pouvoir s'adapter à tous types de morceaux, être capable d'improviser, savoir s'ouvrir à plusieurs genres musicaux et approcher les techniques qui font que tes doigts font groover, si un bassiste n'a jamais joué un morceau de funk ou de disco, par exemple (ce qui doit forcement faire parti de l'apprentissage du bassiste) comment comprendre ou est sa place et le sens d'un groove ?

   Et très important, et c'est valable pour tous les musiciens : Avoir une bonne oreille ! Il faut faire travailler son oreille, tenter de déchiffrer un morceau à l'oreille même si il faut pour cela écouter une partie mille fois plutôt que de faire comme beaucoup (surtout maintenant) qui se jettent sur internet et sur des tablatures qui dans 80% des cas sont plus que douteuses. C'est du temps mais c'est beaucoup plus enrichissant musicalement.

   Ah, j'oubliais et c'est valable pour tout les musiciens et le commun des mortels aussi : Rester humble !

Quel matériel utilises-tu en concert ? En studio ?

   Actuellement j'utilise:

     En concert : Basse SPECTOR Euro LX 4 (le plus souvent)
                       Basse FENDER JazzBass 24 (de temps en temps et plus pour les répètes)
                       Ampli MarkBass Little Mark II
                       Enceinte Markbass standard 102HF et pour les répètes un PEAVEY 410 tvx
                      Un systeme sans fil SENNHEISER ew 100 G2(indispensable pour bouger sur scène. avant je le faisais avec un jack! si, si, mais depuis que j'ai gouté au sans fil je serais incapable de revenir en arrière)
                      Une pedale CRY BABY bass
                      Un multi-effet BOSS ME 50B

   Pour composer : Basse BASS COLLECTION SB 310
                          Guitare électro acoustique YAMAHA APX-4A
                          Piano numérique KORG SP-250

De quel texte ou ligne mélodique es tu le plus fier ?

   Aucun en particulier ... Je suis fier, et encore ce n'est que de la joie, lorsque j'entends le public chanter nos paroles, que ce soit les miennes ou celles des autres membres !

   Oui, je suis fier lorsqu'une composition est achevée, que le groupe l'a finalisé et qu'elle se rapproche le plus possible de ce que j'imaginais. Là, c'est une grande satisfaction pour moi, surtout lorsque le groupe est unanime sur le rendu final.

   Et puis on pourra parler de fierté de telle ou telle chanson lorsque le public se la sera appropriée, en espérant qu'elles finissent par passer à la radio ... pourquoi pas ...

Quel est ton meilleur souvenir de musicien ? Le pire ?

   Mon meilleur? j'ai plein de bon souvenirs, surtout les concerts, mais le meilleur reste peut être ma rencontre avec T.M STEVENS, lorsqu'il a mis sa basse autour de mon cou et qu'il a dit: "play what you want".

   Mon pire? pfff ... tous les plans galères. Mais je me souviens d'un concert. Je jouait avec claude à l'époque, un patron de bar qui nous a engueulé devant tous le monde en plein milieu d'un morceau : "vous vous baissez ou vous vous barrez!!!", ce charmant maghrébin ne devait pas vraiment savoir ce qu'est le Rock N' Roll ... Lorsqu'on a fait une pose, les clients mettaient le juke-box en marche. Il était 2 fois plus fort que nous, et en plus c'était de la funk !

   Il y a aussi les engueulades au sein des différentes formations, (j'ai horreur des conflits) et les annonces de split : La première fois lorsque Guillaume a annoncé son départ des SALEM'S WITCHES (merde ... mais tant mieux pour lui) et la deuxième fois lorsque Claude m'appelle pour me dire qu'il veut quitter la formation obscure dont nous faisions parti. Finalement, lors de l'explication avec les autres membres du groupe ce sont les brebis galeuses qui ont décidés de se barrer ... ouff enfin ... LIBRE !!!

Joues-tu d’autres instruments ? De quels autres aimerais-tu savoir jouer ?

   Je joue un peu de guitare, je sais jouer quelques morceaux, je connais les accords de base et je m'en sert pour composer.

   Un peu de piano surtout pour composer , voilà un instrument dont j'aurais voulu savoir jouer mais il faut commencer enfant. J'ai toujours voulu jouer de cet instrument,voilà pourquoi je m'en suis payé un numérique en 2006.

   Et la batterie: je sais faire 2 ou 3 rythmes mais je serais incapable d'être batteur!!!

Si tu devais avoir un blason, quelle devise y ferais tu mettre ?

   Peace Love and Rock'n'roll ou encore I will rock you!

 

Vous êtes ici : LES BASSISTES Pascal BORNICHE