troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

Annulations en chaine ! French Metal, chronique d'une mort annoncée

 

Annulations en chaine ! French Metal

… Chronique d’une mort annoncée ?


   Depuis une petite année un phénomène connaît une croissance exponentielle dans notre belle Hexagonie … L’annulation de concerts.

   Nouveau sport ? Conséquence de la crise ? Fatalité ? concours de circonstance ? … ou plus tristement attentisme hébéphrénique d’une fan base dont la nature « die hard » se révèle au grand jour, le séant bien calé devant un clavier d’ordinateur, dernier refuge fantasmatique de ces rebelles putatifs ?

   Fidèle à ma réputation de remueur de m**** j’ai donc pris ma pelle pour aller dénicher dans notre beau cimetière du French Metal les causes du mal qui nous ronge. Bref, quel est le pourri qui empoisonne notre belle scène métallique.

   L’enquête a vite permis de repérer de nombreux suspects, appartenant à des catégories bien définies.

   Le premier, le plus évident, est bien sur l’infâme propriétaire de salle. Les tarifs prohibitifs de location de la moindre cave malodorante entrainent les organisateurs à pratiquer des prix peu engageants pour la bourse du metalleux moyen, qui se recrute rarement dans les sphères les plus argentés.

   Conditions désagréables pour le public et les groupes, mépris des règles de sécurités et d’hygiène ou plus simplement du plus élémentaire respect de la personne humaine sont aussi des facteurs de désaffection du public et sont susceptibles de conduire à des annulations.

   L’enquête a ainsi déterrée le cas d’un concert bravement organisé par JC JESS, soucieux de se présenté au public parisien, et qui eu le plaisir de se voir annoncé 2 jours avant le concert par la direction de « l’espace B » qu’ils revenaient sur la parole donnée, une occasion plus juteuse s’étant présentée entre temps.

   Un pseudo restaurant karaoke de CHAMBLY a, dans le même esprit, signifié la veille du concert au groupe programmé depuis quelques mois qu’il se passerait finalement de leurs services, une bande de joyeux fêtards ayant réservé une table et exprimé le souhait de ne pas être dérangé par un horrible groupe de chevelus.

   L’organisation du PMFF IV en janvier 2010, quoi que je puisse penser de cet évènement, a eu également à souffrir du changement de main de la LOCOMOTIVE. Enfin n’oublions pas les nombreuses salles municipales dont la vocation est pourtant de permettre à toutes les cultures musicales de s’exprimer qui par intolérance ou simple ignorance, restent hermétiques à toute éventualité d’une programmation métallique et conduisent les groupes à se rabattre vers des structures moins stables.

   Un coupable étant trouvé j’ai pensé une fraction de seconde refermer là cette enquête mais un vieux bouquin m’est revenu en tête … « le crime de l’Orient Express ». Un seul empoisonneur pouvait il causer autant de dégâts ? Impossible … un autre criminel devait avoir sa part dans l’affaire.

   Mon deuxième suspect était tout naturellement l’ « Organisateur Requin » (ils ne le sont pas tous) et ses partenaires financiers (lorsqu’il en a), le genre fossoyeur qui enterre les talents à venir et ressort des tombeaux les ossements de vieilles gloires.

   Cet organisateur accroc à la prévente calcule ses coûts, envisage les revenus possibles et, surtout, n’accepte pas l’alea. Pas question pour lui de risquer de perdre le moindre cent, tout doit être couvert par les préventes !

   J’entends une petite voix dans le fond demander « Et en cas de manque de prévente ? » … dans ce cas pas de problèmes, on laisse les guichets ouverts bien après la véritable décision d’annulation … les derniers naïfs réservent leur place … la soirée est bien sur annulée, mais les malheureux réservataires seront remboursés … a condition de respecter un minimum de formalisme et d’agir dans les temps de fait que, dans le lot, il y a toujours quelques pigeons qui ne reverront jamais leur argent, ou se verront proposer un échange pour un concert qui ne les intéresse pas nécessairement.

   Presque aussi empoisonneur est l’ « Organisateur Crétin », celui-ci dispose de conditions avantageuses telles qu’une salle prêtée et parfois un budget « culturel » alloué par une collectivité quelconque. Après un choix de groupes effectué sans grande réflexion il s’étonne de n’avoir que 2 préventes pour ce qu’il imagine être une affiche de qualité, pourtant il y croyait à son beau festival … a un tel point qu’il ne se donne pas la peine d’en faire la pub !!
Ayant déjà bu le bouillon les 2 années précédentes notre gentil boubourse en arrive à annuler son fest, maudissant la fatalité.

   Très proche de l’ « Organisateur crétin », l’ « Organisateur « TWOUUUM » (True Warrior Of Under Under Underground Métal) ». Celui-ci SAIT ce qui est bon, et ce qui est forcément mythique car connu par 3 personnes au fin fond de la forêt amazonienne, c’est d’ailleurs un authentique groupe de Thrash amazonien qui est la tête d’affiche du Fest de cette année, les musicos sont super sympa et cela vaut le cout de les faire venir … le coût du transport surtout car 6 indiens dont on défraye le voyage aller/retour depuis leur forêt originelle cela chiffre vite, surtout que leur matos ne fonctionne qu’avec leur propre groupe électrogène sur 175 Volt.

   S’ajoute a cela un combo grec dont le batteur consomme 30 litre d’Ouzo au 100 bornes, THE FROZEN VOLCANOS un groupe islandais Mythique du fameux mouvement 80’s de la NWOIHM (new wave of icelandish heavy metal) et quelques groupes français qui espèrent apprendre un jour à jouer. Bref des groupes plus True que True et d’une qualité extrême aux yeux de notre organisateur (en vertu du théorème de TWOUUUM qui démontre que la qualité d’un groupe est proportionnelle à son éloignement géographique). Entre étranglement budgétaire suite au refus de la banque d’avancer les fonds nécessaires au paiement du transport de la tête d’affiche et de la salle de 800 personnes destinée a accueillir la foule en délire et l’absence chronique de réservation par les fans en folie brulant de ne pas rater ces dieux de l’Underground le concert fini par être annulé ou reporté sur une salle plus petite et moins accessible.

   Voici donc deux coupables trouvés mais ne nous affolons pas, le Métal est fort et ses fidèles tenaces (en théorie). De plus il reste des organisateurs compétents et honnêtes ainsi que quelques salles susceptibles d’accueillir les groupes.

   … Les groupes ?!? J’ai failli oublier ce nouvel empoisonneur en puissance susceptible d’aggraver l’annulationite hexagonale.

   Premier pourrisseur de dates, le « Yes Band » : Ce groupe de Métal plein de bonne volonté répond systématiquement oui à toute sollicitation avant de se désister au dernier moment en utilisant des prétextes aussi impérieux que « on ne pourra pas parce que ce soir là on a piscine (barbeuq, foot … ) ».

   Groupe empoisonneur plus stylé, le « Cult Band » a connu ses 15 minutes de gloire lors des mid 80’s avant de splitter par la faute à pas de chance. Soucieux de revenir au sommet et conscient qu’il faut faire des dates nos héros sont près a se tailler un chemin a coup de guitares affutées appuyés par une basse batterie digne de la plus puissante des artilleries lourdes … Tout cela sans se soucier de détails insignifiants bien qu’utiles tels que l’achat de petites choses telles qu’un ampli basse, une batterie ou même une guitare (un des groupes de première partie pourra bien prêter son matos. Après avoir vilipendé l’organisation si peu professionnelle du bar (il est évident qu’il est inconcevable que des musiciens achètent leur propre matos ! quelle idée !) les légendes se doivent de décevoir leurs fans (tata jacote et la petite nièce du chanteur) en annulant la date du siècle.

   Le « Gang des Escrocs » ou « l’Organisateur Requin » version groupe, celui-ci cherchera a ramasser un peu d’argent auprès des salles ou organisateurs naïfs en faisant miroiter l’affiche du siècle … Le jour d’un évènement qui ne manquera pas de vider le concert de tout public. Heureusement le naïf se ressaisi parfois et annule le « concert de l’année » que nos rémoras (on les voit souvent accompagner les requins) avaient promis.  

   Enfin l’équivalent de « l’Organisateur crétin » version Métal Band, que nous nommeront « Combo des simplets ». Groupe très sympathique, non dénué de talent et dont les prestations scéniques honorent plutôt notre musique … seule ombre au tableau, un manager au Q.I d’huitre (se décline en version dictateur en jupon persuadée de son génie mais inapte à la plus élémentaire communication). La plupart des dates du groupe se situeront donc à 10 ou 20 kilomètres d’un autre concert prévu depuis des lustres par un groupe ami ou à 50km d’une grand messe qui ne manquera pas de drainer le peu de public de la région. Inutile de raisonner super manager dont l’unique neurone n’envisage que le court terme, le concert se fera quoi qu’il advienne … devant 10 personnes … Le combo des simplets n’étant pas seul, toutes ces petites dates accumulées finissent par diviser un public déjà maigre et a provoquer l’annulation de certains des concerts de la journée, généralement les plus susceptibles de faire bouger les indécis et de faire sortir les groupes de la sphère départementale (pour ne pas dire cantonale).

   A mon grand désarroi, cette enquête révèle donc, sinon une culpabilité, au moins une responsabilité des groupes.

   Reste le public Métal, Fier, Fidèle, Risque tout … des guerriers défendant bec et ongles leur culture … Rien n’arrête la horde métallique … Rien ?? brusquement mon réveil sonne et je retourne a la réalité … Les heures passée sur le web ou a distribuer des flyers pour réunir 10 metalleux à un concert qui, si on se fie aux grandes gueules d’internet, devrait en attirer 10 fois plus … les raisons bidons invoquées systématiquement (il faisait beau j’étais en famille, il pleuvait la route était glissante, j’ai pas d’argent pour aller voir un concert gratuit … mais je claquerais 200 Euro pour METALLICA dans 2 mois … ) Bref tout ce qui fait le charme de notre belle Hexagonie, beaucoup de gueule mais peu de volonté, bref un grand nombre de rebelles en charentaise qui préfèrent vivre les concerts par procuration en restant chez eux pour lire les live reports d’évènements auxquels ils ne participent pratiquement jamais si ce n’est une ou deux fois par an lorsque leur instinct grégaire les amènent dans un de ces grand rassemblement ou le seul vrai lien avec le Métal, outre les groupes qui s’y produisent, est le culte de l’or et de l’argent. Face à une si faible réactivité du public le concert ayant réussi à survivre aux empoisonneurs précédemment cités n’a que peu de chance d’arriver à terme.

   A l’instar de la victime du crime de l’Orient Express, la scène Metal fait face a de nombreux tueurs en puissance, qui ne se cachent pas dans les rangs de quelques intégristes affolés par le débarquement d’un troupeau de pseudo satanistes avinés dans leur village mais dans son propre entourage. Rassurons nous, quelques concerts ne sont jamais annulés, ceux des bars à fric qui se contentent d’une aumône au groupe « vedette » de la soirée et de succulents packs de bières LIDL dans les loges et où les désœuvrés du samedi soir peuvent s’offrir l’illusion d’être « Rock » … mais ceci n’est qu’un cancer pas un crime.

Vous êtes ici : SAD BUT TRUE Annulations en chaine ! French Metal, chronique d'une mort annoncée