troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

01 Août 2018 - Stéphane "STF" MAUREL de WELCOME DOCTOR PSYCHO

01 Août 2018 - Stéphane "STF" MAUREL

WELCOME DOCTOR PSYCHO

 

Stéphane, le nom de ton groupe sonne comme un message de bienvenue au personnage de DC Comics « Doctor Psycho », est-ce comme lui par pure misogynie ou, comme le prétend une rumeur lancée par quelques journalistes certainement mal intentionnés, pour te venger de WONDER WOMAN qui aurait refusé tes avances et dénoncée sur «#Balancetonporc» ? Une autre rumeur prétend que tu aurais rencontré tes musiciens dans l’aile B de l’asile d’ARKHAM et que ta thérapie passerait par la formation d’un groupe de Métal (comme nous tous en fait ) ? Où est la vérité ?

Et non, désolé Gilles, je ne t’enverrai aucune photo de WONDER WOMAN en petite tenue… (Ndlr : et M....; moi qui espérais enfin voir de près sa petite culotte étoilée ... amère déception ;-))
Je te remercie de cette question sur la génèse du nom du groupe mais aucune des rumeurs que tu énonces ne correspondent à "c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup" !!!... J’adore placer cette phrase dès que je le peux !!!


Je vais être honnête avec toi, tu es la deuxième personne à me poser la question et je t’en remercie car ce nom a une grande signification pour moi et je vais te répondre très sincèrement : je suis tombé dans le métal grâce/à cause d’un copain de classe de primaire qui est le frère de Dog (Didier Bouchard – batteur d’ADX). Il m’a montré la discothèque de son frère et j’ai flashé sur la pochette de l’album ‘Dynasty’ de Kiss qui venait de sortir… un choc, dans le bon sens du terme !
Depuis je n’ai jamais décroché et reste fidèle au Hard-Rock/Heavy-Metal, avec une préférence pour ceux avec qui j’ai grandi c’est-à-dire les groupes des années 80 et 90, qu’ils soient locaux (Picardie revendique !), nationaux et bien sur internationaux.


WELCOME Dr PSYCHO en est un condensé de cette époque : j’ai pris ici et là des mots de titres de groupes de cette époque que j’apprécie très fortement et les ai associés ensemble. Cet ensemble me plait vraiment et jusqu’à notre premier concert personne ne connaissait le nom du groupe (même pas les musiciens !). Tu as ton idée sur les titres des morceaux qui composent le nom de WELCOME Dr PSYCHO ?


Qui sont les membres du groupe ? Comment celui-ci s’est-il constitué ?

J’ai créé mon premier groupe lorsque j’étais au collège puis j’ai fait mes premiers concerts avec d’autres formations dès le lycée. Nous étions alors entre 1984 et 1990. Ensuite j’ai eu un ‘trou noir’ musical jusqu’en 1999 où j’ai intégré un groupe de pop-rock avec lequel nous avons joué pendant près de 16 ans. Au début je n’étais là que pour assurer la guitare rythmique, les chœurs et participer aux compositions mais je me suis assez vite retrouvé à proposer mes propres morceaux, trouver les concerts et gérer l’ensemble du groupe ainsi que la communication. Lorsque je me suis aperçu (un peu trop tard à mon sens) que cela ne me mènerait à rien je me suis dit qu’il était temps que je monte mon propre projet.

WELCOME Dr PSYCHO a très exactement vu le jour en juillet 2014. C’était à la base un projet parallèle au groupe pop-rock dans lequel je jouais toujours. J’avais fait venir Jean-Marc PINSSON (ex-Pec Ciochor) dans ce groupe pour remplacer le précédent batteur (Enguerrand JACOBEE, ex-BODY FLUIDS) que j’avais également sollicité pour jouer dans cette formation. A l’été 2014 je suis passé voir Jean-Marc et nous avons joué quelques titres qui sont aujourd’hui sur l’album ‘Gimme someone to hate’. Il a adhéré à mon projet et au postulat que je serais le seul capitaine du navire. J’ai par la suite contacté Donas FAEDY (Bassiste, ex- BLINDING FEAR et OSM'OZ) pour finaliser le noyau dur de ce qui allait devenir WELCOME Dr PSYCHO. Nous avons travaillé tous les trois pendant une petite année avant que je ne propose à José MUREZ (ex-WILLER, DIVINE LANE) de nous rejoindre le temps d’enregistrer l’album. En parallèle, et ne pouvant assumer la gestion de deux formations, le groupe pop-rock n’a pas perduré et n’existe plus à ce jour.

Le titre studio « Do you love me ? » n’aurait pas fait tache dans le répertoire du WASP des débuts (la meilleure période à mon sens) ; alors qu’un titre comme « All I need » (en live) prend une consonance plus proche d’un Punk à la OFFSPRING, les quelques titres que j’ai pu découvrir m’ont donné l’impression d’une certaine ouverture musicale, qu’en est-il exactement ? Quelles sont tes influences principales et celles des différents membres ? Quel est l’apport des autres membres ?

Là encore tu tapes dans le vrai Gilles ! J’ai grandi avec les premiers Bon JOVI, STRYPER, IRON MAIDEN, WARRANT & Cie et bien évidemment WASP ! (même si KISS reste ma référence et mon groupe de cœur depuis mes 9 ans). Et tu sais quoi ? J’ai composé le titre "Do you love me ?" en essayant de me mettre dans la peau de Blackie LAWLESS !!! Ta remarque me fait superbement plaisir car elle correspond exactement à ce que je voulais que d’autres entendent : ‘Tiens, ça aurait pu être un titre de WASP première époque !?!!’ Et comme je te dis tout, j’ai laissé à leur road crew (son frangin exactement) lors de leur venue à Paris en octobre dernier à l’Elysées-Montmartre la bande de ce titre avec le naïf espoir que Blackie me répondrait ‘No problems guy, I gonna sing your song !’ Au moment où je t’écris je n’ai eu aucun retour de lui ou de son staff mais au moins j’aurais essayé ! A surveiller tout de même leur prochain album pour ne pas y retrouver ce titre ou quelques phrasés qui en seraient issus !

Concernant les autres titres, comme je te l’écrivais précédemment, je suis seul maître à bord. Je remercie à chaque fois Jean-Marc et Donas d’accepter cet état de fait.

‘All I need’ est à présent le 1er titre que nous jouons dans notre setlist en concert. Ce titre nous permet de nous lancer pour la soirée : un titre bien punk-rock et pas trop dur à jouer (Off course !)… ça nous permet de nous mettre en condition pour le reste du set. Merci de ta comparaison avec THE OFFSPRING pour ce titre ! J’aime beaucoup leur album "Smash" (1994) mais depuis je n’ai pas suivi leur évolution hormis à écouter leurs singles diffusés à la radio. Tu sais tout comme moi que tu n’entends pas forcément beaucoup de Rock/Hard-Rock en France lorsque tu allumes ton poste ? Mais il y en a tout de même beaucoup plus que lorsqu’il n’y avait que TELEPHONE et TRUST !!! (que je respecte infiniment). Merci à EUROPE et surtout NIRVANA d’avoir ouvert les portes de la bande FM au Rock-Metal-Grunge ! (Le dernier album d’EUROPE est d’ailleurs sublimissime, à écouter sans modération !!!). THE OFFSPRING sont toujours là et j’espère tenir aussi longtemps qu’eux !

Mes influences ? J’ai malheureusement des œillères et reste littéralement bloqué sur les années Metal des années 80’. L’album s’en ressent et ce sont également les échos que j’ai eu : on me parle d’IRON MAIDEN, de LOUDNESS, WARRANT, de KISS (of course !!!), WASP (comme tu le disais), voire de Bon JOVI ou encore des GUNS !!! Tout un tas de groupes qui ont bercé mes jours et mes nuits pendant tant d’années… et encore aujourd’hui pour certains ! Je suis même gêné, dans le bon sens du terme, que l’on puisse comparer mes compositions à ces groupes, pour moi ils sont inaccessibles et le resteront toujours, je reste un amateur amoureux de la musique mais je n’ai aucunement la prétention de me comparer à eux.

Pour répondre à la dernière partie de ta question, WELCOME Dr PSYCHO était à la base un projet égoïste-éphémère me concernant de faire un CD avec des musiciens qui aimeraient me suivre dans mon délire et ensuite on passe tous à autre chose. Mais ce fût l’inverse qui s’est produit : Jean-Marc et Donas m’ont incité à faire des concerts et à développer l’aspect ‘groupe’ alors que pour moi ce n’était vraiment qu’un ‘projet’. Ils ont toujours eu leur mot à dire et m’ont motivé à changer ma vision des choses et avec du recul je les en remercie. Petit bémol : le deal de départ avec José a été pleinement respecté et je l’en remercie infiniment mais aujourd’hui il ne fait plus partie de la formation. C’était convenu entre nous dès le début même si je ne désespère pas de le revoir un jour avec grand plaisir dans la formation, la porte lui est grande ouverte et il le sait.


Vous avez sorti en février votre premier album « Gimme someone to hate », peux-tu le présenter (conditions de réalisation, temps consacré à sa création, guests, design, thèmes de prédilection...) ? Pourquoi ce titre ?

Très précisément, nous avons commencé à travailler à la réalisation de ‘Gimme someone to hate’ (qui n’avait pas encore de nom à l’époque) en juillet 2016. Son enregistrement sort des sentiers battus car nous avons procédé de façon surprenante je trouve mais au final ce fût redoutable : prises témoins chant-guitare puis prises témoin basse puis enregistrement sur deux jours de la batterie et ensuite on reprend l’enregistrement final des guitares électriques et de l’acoustique, de la basse, on rajoute à cela quelques nappes de synthé (il y en avait un qui trainait pas loin) et on termine avec les voix leads et les chœurs arrosés de quelques bouteilles bien senties. C’est Michael PETIGNY, ingénieur du son qui mérite vraiment d’être (re)connu, qui m’a suggéré ce processus. Ce n’était pas le premier CD que j’enregistrais mais je lui ai fait confiance et j’ai bien fait car ce fût parfait à tout niveau ! Tellement parfait qu’il a fallu que je dise à Michael en novembre 2017 ‘Bon écoute, on s’arrête là sur ce qui est mixé, je n’en peux plus, j’ai envie de passer à autre chose et que le CD soit enfin pressé’. Il faut dire que depuis la fin des dernières prises instrumentales j’allais chez Michael a minima une soirée par semaine pour travailler le son et le mixage chez lui dans son home studio. Ce n’est pas que cela me dérangeait, bien au contraire on a passé de superbes soirées, mais à un moment il faut dire ‘stop, on laisse en l’état’ sinon on n’a jamais fini !

Mon idée première était de faire jouer sur l’album des musiciens que j’apprécie, que j’aie joué ou non avec eux. Tous issus de la scène locale Picarde. Là aussi Michael a eu le nez fin en me disant que ce n’était par forcément la bonne chose à faire et que j’étais à même de pouvoir chanter et jouer de plusieurs instruments sur le CD.

J’ai pour autant voulu y associer le fils d’un ami qui nous a dramatiquement quitté dernièrement. Julian, le fils de Didier IZARD, joue un magnifique solo sur le titre ‘This is my song’. Il n’a fallu qu’une petite soirée pour l’enregistrer et je l’en remercie encore infiniment. Il m’avait envoyé au préalable une maquette me demandant si ce qu’il comptait jouer me convenait, un vrai pro ! Didier était bien évidemment présent ce soir-là et lorsque je pense à lui je le revois le soir du premier concert de WELCOME Dr PSYCHO me dire ‘tu vois, je suis là et eux aussi ils sont tous là’. Il parlait du groupe de son fils Julian (EXISTANCE). Cela remonte à décembre 2015. Repose en paix mon ami, je ne t’oublie pas.

‘Gimme someone to hate’ n’est pas un concept-album. Chaque morceau raconte sa propre histoire. Ce qu’il faut savoir par contre c’est que l’ordre des titres sur l’album correspond à l’ordre des titres que j’ai proposé et que nous avons travaillé avec Jean-Marc et Donas : de ‘Wild train’ qui ouvre l’album et qui fût le premier titre travaillé à ‘This is my song’ qui est le 7ème titre. Ce sont d’ailleurs ces 7 titres que nous avons joués lors de notre tout premier concert en guest de FURIOUS ZOO au BLACK PEARL à Laigneville car nous n’en avions tout simplement pas d’autres !!! Ce concert fût enregistré et mixé (par Michael d’ailleurs), il reste très confidentiel et s’appelle ‘First Ever In Live’.

Les derniers morceaux de ‘Gimme someone to hate’ ont quant à eux été créés juste avant le début de l’enregistrement et le tout dernier (‘Money is knocking at your door’) est en sorte un ‘bonus track’ car personne ne l’avait jamais entendu avant que l’album ne soit disponible.

Des thèmes de prédilection ?
Non pas forcément, je te laisse juger :
1/ Wild train : déception amoureuse, on est comme un train sauvage ne sachant où aller.
2/ Hey you : se dire que nous sommes facilement dociles même si l’on se croit fort mentalement.
3/ Mes amis : une chanson écrite après avoir lu une interview de Nikki Sixx (ex-bassiste de Mötley Crüe) expliquant qu’il veut que soit diffusé lors de son enterrement ‘Goodbye my friends’, titre de son groupe Sixx AM. Je me suis posé la question et j’ai écrit ce titre d’un trait en une petite soirée.
4/ Let’s break all the rules : l’histoire d’un drame d’adolescents qui ont joué à un jeu débile qui a fait perdre la vie à quelqu’un (autobiographique).
5/ All I need : le texte le plus léger de l’album qui se résume par ‘mets-toi à genou et fais-moi plaisir…’
6/ Bonheur éphémère : difficile de se passer de certaines addictions même si l’on sait que leurs effets ne dureront pas
7/ This is my song : le texte poétique de l’album, des mots justes qui se suivent et font du bien à entendre, l’histoire d’un amour qui se termine mais que l’on voudrait voir renaître
8/ Do you love me ? : un psychopathe qui s’amourache de sa victime et pense qu’elle va l’aimer
9/ Je suis venu te dire : la relation d’un couple dont l’un des deux souhaiterait que l’autre change et plus en phase avec une vie de couple
10/ Whiplash : un serial-killer comme nous sommes tous au fond de nous qui a tout pour lui mais préfère générer du mal autour de lui (le titre de l’album ‘Gimme someone to hate’ est extrait de ce morceau).
11/ Money is knocking at your door : la relation entre un psy et son patient avec l’argent comme leitmotiv mais peu de résultat en retour.

Tous les instruments et voix ont été enregistrés dans le home studio de Michael sauf la batterie qui a été enregistrée dans le garage de Jean-Marc (toujours par Michael).

Pourquoi ‘Gimme someone to hate’ comme titre ? … avec de jolies roses sur le livret !?!!!
C’est en lien avec le paradoxe universel de la vie : aimer puis détester.
Il y a aussi une part de moi dans ce titre : vouloir donner le bien autour de soi et se détester au point de s’auto-détruire (mais je travaille dessus avec ma psy !!!).

Pour le design ce fût très rapide. Mon idée première était de n’avoir aucune photo ou représentation quelconque sur le CD et le livret. Mais du jour au lendemain j’ai changé d’avis, pris de cours car j’avais des engagements pour le lancement de la fabrication, j’ai pris le bouquet de roses que j’avais offert à ma femme quelques jours plus tôt, le vase dans lequel elles étaient et je suis parti chez un ami qui a la passion de la photographie. C’est Yannick JOSSEC qui a réalisé tous les clichés et je l’en remercie.


WDP semble peu présent sur la toile en dehors de FaceBook ? Pour quelle raison ? Manque de temps ? De moyens ? De structures de com’ ? Comment assures-tu sa promotion ?

Je me suis forcé à être sur facebook !!! La page du groupe a seulement été créée en janvier 2018.
Je ne suis absolument pas réseaux sociaux et dans le monde actuel de ceux qui ne peuvent vivre sans avoir toutes les cinq minutes les yeux rivés sur leur portable. Il m’a fallu cependant m’y résoudre pour communiquer sur l’album et en faire sa promotion.

WELCOME Dr PSYCHO n’est pas une entreprise et n’a pas de service communication. Je gère tout et cela me prend du temps.

Nous avons également une chaîne sur youtube.


D’une façon générale quel est ton sentiment sur les structures en France permettant aux groupes de s’exprimer ?

Je n’en connais pas personnellement mais si elles sont intéressées pour nous faire jouer alors qu’elles n’hésitent pas à prendre contact.


Je te laisse conclure cette interview, après bien sur nous avoir rappelé où et comment se procurer l’album.

L’album n’est pas distribué, tu peux uniquement te le procurer en me contactant via la page du groupe sur facebook (@WDPofficiel).
Pour le reste, je te remercie vivement de ta sollicitation et j’espère qu’à travers tes questions et mes réponses cela donnera envie de nous découvrir.


Vous êtes ici : INTERVIEWS 01 Août 2018 - Stéphane "STF" MAUREL de WELCOME DOCTOR PSYCHO