troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

Laurent "BILL" BOCQUET

bill

Laurent "BILL" BOCQUET

 

BIOGRAPHIE

 

1980 : Laurent « Bill » BOCQUET découvre TRUST, « antisocial » qui passe sur les grandes radios... ça meurtrit les oreilles, mais le venin est injecté.. insidieusement... et l’amène à s’inscrire, comme disait Jeff BOUQUET, au club des Tympans Fêlés

1988 : les années lycée pour Bill, mais aussi le groupe de Heavy de son bahut... GLOOMY GHERKIN. Un croisement de Hard Rock brut et de Heavy Metal.  Il assiste aux concerts dans le lycée, écoute les balances, et très vite veux en être. Devenu pote avec les membres du groupe, on lui propose le poste de chanteur !!! Il n’a alors aucune expérience en la matière, ne se sent aucun talent pour la chose, mais l’envie de passer de l’autre coté de la scène l’emporte.

De 1988 à 1991, quelques démos et démos live sont réalisés avec un chant francophone, des concerts ... Les premières "grosses scènes" avec un théâtre sold out à Boulogne sur mer à deux reprises, un festival en plein air avec des fans quelque peu hystériques où il y a de la casse.

1991: GLOOMY GHERKIN décide de passer à l'anglais et d'intégrer quelques nouvelles influences jusqu’ici réfrénées, le groupe devient alors SPASMOPHILIUS. Le Thrash, et même quelques influences Death Metal s'immiscent dans le Heavy du combo. La décision est prise d'intégrer des parties de chant de ce qu'on appellera plus tard "growls" à la voix de Bill. A l'époque, ce mélange était inédit et ne manque pas de surprendre.

1992 : sortie de "intramurock vol1". Une compil régionale à "gros tirage". Première expérience dans un gros studio. Deux titres sont enregistrés en deux jours !
Ensuite une demo 4 pistes dont un titre figure sur la compilation "stranger than paradise" , quelques demos live et quelques apparitions dans diverses compilations K7 !!

1996 : sortie de l'album "the maze" en CD, enregistré en Belgique au studio IMAGINASON 4 jours de prise de son, 3 jours de mix et une journée de mastering sur Paris. Il fallait faire vite à l'époque, car ça coutait cher. Les médias alors parlent de SPASMOPHILIUS comme un groupe de Thrash Progressif.

La décade tire à sa fin et le groupe est "fatigué". Le travail des médias et des labels intéresse beaucoup Bill qui lie de bons contacts avec un label de l'époque et donne des coups de main.

C’est pour lui l’occasion de s’essayer au fanzinat,  sur le web avec « the french connection ».. un démarche presque innovante en France. Les facilités sont toutes autres que maintenant. Programmation avec le bloc notes, pas d'aides didacticielles en ligne. Le web n'en est qu'au début. D'ailleurs les "labels" et autres promoteurs français de l'époque y sont réfractaires, au contraire des étrangers. Çette nouvelle activité lui permet cependant de nouer des contacts. Il lance aussi une version papier

1998
Bill intègre, pour "garder la forme", le groupe lillois DEHUMANISED. Mais ce qu’il décrit comme du Death Thrash à géométrie variable ne l'amène pas très  loin et il décide rapidement de ne pas continuer dans cette voie.

Parallèlement, un groupe Quebecquois le contacte, DAYS OF YORE, sorte de HELLOWEEN sur-speedé, lui d'intégrer leur line up. Ils lui envoie une avance pour maquetter en studio les titres de leur deuxième album qui sortira chez METAL BLADE. Le label décide finalement de choisir le chanteur du groupe suédois SWORD ...l'album reste dans les cartons.

Dans le même temps, Bill saisit l’opportunité de lancer son propre label THUNDERING RECORDS et s’y jette à fond(s) (perdus), y met toute son énergie, temps et argent avec pour credo de sortir quasi uniquement des groupes français.

C'est ainsi qu’il se retrouve à refuser les démos de groupes tels qu’AFTER FOREVER ou TEXTURES pour donner la préférence à la scène française.

Finalement il décide une petite dizaine d'années plus tard d’arrêter cette activité ... Usé, cramé voire désabusé, malgré de très bons moments et des rencontres inoubliables.

2000 : GANG le contacte. Ils se connaissent depuis l'époque des premières démos, fanzines, convention Rock´N' Metal et autres compil K7. Le groupe bosse sur un concept album sur la première guerre mondiale "piece Of war" avec des guests au chant. Bill accepte et devient guest permanent du groupe. Mais hors de question pour lui de remonter sur scène.

2002: BLACKNESS, groupe de pur Thrash, enregistre sur Lille et l'invite à faire quelques voix sur leur album "Dawn Of the new sun"

2002 : Gang participe à la compilation tribute du groupe français KILLERS avec le titre  "Paranoïa"

2005 : sortie de "Dead or alive" de GANG ou Bill assure le chant et est devenu plus qu’un guest permanent.

2006/2007 pour le fun et parce que refaire de la scène le démange, il intègre un groupe de reprises Pop Rock, ADLIB-7 dans le boulonnais, en tant que bassiste et se retrouve à devoir apprendre une trentaine de titres en 10 jours pour les premiers concerts

2007 : sortie d'un EP de reprises et compos perso d,ADLIB-7

2008 : deuxième EP avec ADLIB-7 "seconde ère". Le groupe se disloque peu après.

Il intègre alors brièvement un Tribute à Johnny HALLIDAY en tant que bassiste.

2010: sortie de l'album "V" de GANG. Steve propose que le groupe fasse un ultime concert "événement" à l'occasion de la convention de FISMES et de l'anniversaire du groupe. Une sorte de baroud d'honneur... Bill hésite... Ne se sens plus trop capable de chanter sur scène. "Mais bon, allez un petit concert et c'est tout. Ben voyons" ....

2010: BLACKNESS l'invite sur Lyon pour assurer quelques voix sur leur nouvel album "Stimulation for the beast" et faire un duo sur leur reprise de"Bark at the Moon"

2011 : sortie du EP "HM-666%" de GANG. Un MCD avec des covers de classiques du hard, un inédit et un titre live

2011 : participation avec Gang à la compilation LP "Long live métal acte deuxième" chez EMANES METAL avec un titre inédit aux côtés d'ADX

2012 : sortie du live "Heavy Metal Road " en CD et DVD pour ponctuer deux années de live assez intensives....le concept de concert unique évoqué par Steve s'étant « légèrement étendu » ;-).

2013 : participation au titre "unis" sur le nouvel album de ROZZ qui sortira en LP et en CD

2014 : sortie d’ « inject the Venom », le nouvel album de GANG, sorti en CD et LP.

2015 : sortie d'un nouvel album live "Live is all", enregistré à Manchester durant le SOS Fest. Peut être le premier album live officiel d'un groupe français enregistré dans la perfide Albion ?.


METAL WARRIOR'S CONFESSIONS


As-tu appris seul ou avec un professeur ?

Je suis totalement autodidacte. Dans ma campagne profonde, prendre des cours de chant...!?! Des cours !? J'ai cependant appris la musique, à lire une partition, en apprenant à jouer de l'accordéon.

J'ai toujours voulu apprendre à chanter vraiment, hélas. Les premières répètes n'ont pas été tristes d'ailleurs. Je rentrais aphone ... Idem avec les concerts. Jusqu au jour où je me suis vraiment fait mal et ne retrouvais plus les mêmes sensations. Là, je me suis dit qu'il y avait un truc, j'ai donc réfléchi et commencé à "poser mon chant".

Mais 25 ans après, je suis toujours aussi autodidacte. A tel point que je continue à ne pas me chauffer la voix avant de monter sur scène et que jusqu'il y a peu, je ne trouvais rien de meilleur que de me fumer un bon cigare avant de d'entrer en scène. Tout au plus, je lance quelques sons pour détendre un peu la mâchoire et la bouche. Rien de plus.

Quel est le premier chanteur que tu as vu en live ?


Peter "Peavy" WAGNER de RAGE et Rolf "Rock´n' Rolf" KASPAREK de RUNNING WILD. Pour tout avouer, le concert était fantastique. Mais j'avais une pointe de déception. Peavy était loin de me détruire les tympans sur scène. J'ai trouvé ça étrange. Puis j'ai vu DICKINSON et là ... LA grosse claque.

Quels chanteurs t'ont le plus impressionnés, quels sont tes principales influences ?

Sans hésitation, Bruce DICKINSON. Le maître !!! Avec Rob HALFORD qui le titille de très près. Les deux mentors pour moi. Leur voix me font frissonner. Il y a tout dedans. Une personnalité, des émotions, de la puissance. J'aime les voix identifiables.
En Metal français, ZOUILLE m'a forcément inspiré, mais aussi Phil d'ADX. Il possède ce petit grain unique.

D'autres chanteurs m'ont ensuite bluffé. J'ai adoré Mickael KISKE d'HELLOWEEN, une aisance incroyable. Tout paraît si simple avec lui, Geoff TATE aussi. Ralph SCHEEPERS (GAMMA RAY, PRIMAL FEAR) d'une incroyable puissance. Ian GILLAN, forcément. Et, bizarrement plus récemment, Glenn HUGHES qui n'a jamais été aussi bon qu'aujourd'hui.


Lorsque tu composes, sur quel(s) instrument(s) travailles tu ? de quelle façon ?


Généralement je prends une guitare. Je pense rarement le chant avant, il vient après. Ce qui m'amène parfois à modifier complètement un morceau et faire d'un supposé refrain un couplet et vice versa.
Je pars d'un riff, d'un rythme, d'une ligne de basse et tourne autour pour construire mon morceau. Quand il est "abouti", je commence à réfléchir au chant. Généralement, j'improvise et fais tourner. Je repère les notes et enchaînements qui prennent sens pour moi et construis ainsi ma mélodie.

Mon écriture est très "structurée". Je ne peux m'empêcher de développer. J'adore "arranger", trouver les petits gimmicks, enrichir ma musique avec des petits détails. J'aimerais être meilleur musicien pour aller plus loin:-)

Lorsque tu écrits, quelles sont tes thèmes de prédilection ?


Mes textes sont rarement directs, ils fonctionnent plus par allégories. Les tourments de l'âme, les déviances psychiques m'intéressent beaucoup et me servent de prétexte. Cette propension de l'homme à détruire ce qui l'entoure, à s'auto détruire

Pour toi, quelles sont les principales qualités d'un bon chanteur ?


Avant tout être un bon mélodiste. La force d'une chanson, c'est qu'elle doit s'ancrer en toi. La voix doit être identifiable, avoir une signature. Tu prends Bernie, par exemple. Il n'est pas vraiment un chanteur, et pourtant c'est lui, il a le truc. Et tu n'as pas besoin forcément d'un bon refrain, prends "hallowed be thy name".
Pour tout te dire, j'adore le chant dit mélodique. Mais ça ne doit pas être non plus "niais". Trop de groupes actuels dit "modernes" nous servent une sorte de Pop à guitares avec des mélodies toutes gentilles. Je déteste ça. Tu veux faire de la Pop, fais de la Pop et ne dis pas que c'est du Metal.

De même, je déteste n'entendre que de la technique vocale, je trouve ça stérile. Tu prends le chanteur, tu le mets dans un autre groupe, c'est pareil. Tu changes de chanteur et tu ne sens aucune différence. Quel intérêt ?
La voix, c'est l'âme du groupe exacerbée. C'est indissociable. JUDAS, c'est Rob, MAIDEN ça a été DI ANNO tout d'abord et ensuite DICKINSON. ADX sans Phil, c'est inconcevable - même si je lui piquerai bien sa place au père Phil
Tu prends DIO, Ozzy, GILLAN, DICKINSON, DI ANNO, Rob HALFORD et quelques autres tu sais tout de suite qui est qui. Ça c'est fort.

Quel matériel utilises- tu en concert ? En studio ?


En concert, ce que je trouve. Généralement un SHURE SM58. J'ai eu un sans fil à une époque. J'aimais bien. Ça évite les salades de câbles.
En studio, j utilise un RODE NT1 avec un pre amp à lampes. Si je pouvais, je me paierais un NEUMANN... Mais est ce bien utile ?

De quel texte ou ligne mélodique es-tu le plus fier ?

Un de mes morceaux préférés ... "Eye Of the shadow" sur "the maze" avec SPASMOPHILIUS. Une chanson assez noire avec un peu d'optimisme. Assez personnel dans l'écriture. La déchéance humaine.

Plus récemment, j'aime beaucoup "state of disgrace" sur le dernier GANG "Inject the Venom". Malgré tout, j'espère toujours pouvoir faire mieux, qualitativement. J'essaye de servir le morceau, pas de me mettre en avant. De toute manière, je n'en ai ni les moyens, ni la prétention.
Je suis assez circonspect sur ma voix et ma façon de chanter. Je doute beaucoup et n'aime pas m'entendre. Steve me dit toujours, "arrête de te sous mixer", quand on travaille sur nos compos. Je déteste l'idée de me mettre en avant. Ça doit être pour ça que je suis devenu "chanteur".

Quel est ton meilleur souvenir de musicien ?


Plein... La musique m'a permis de rencontrer bon nombre de gens, de jouer dans des endroits fantastiques, de passer des moments super agréables. Mais surtout, rencontrer quelques une de mes idoles, partager la même scène qu'eux, voire les rejoindre sur scène ou être rejoint par eux.
Rencontrer et échanger avec Steve HARRIS, DIO - d'ailleurs c'est Craig GOLDY lui même qui a immortalisé l'instant en nous prenant en photo. Prendre son petit déjeuner en compagnie de DEATH ANGEL ou RAVEN, être invité à chanter "suprématie" avec ADX sur scène , le soir de mon anniversaire, faire les backing vocals avec Mantas et Démolition Man de VENOM sur "welcome to hell", faire un resto avec Ross the Boss le soir de son anniversaire, avoir partagé la scène avec la majeure partie des groupes français qui m'ont "bercé" pendant l'adolescence, ....

Le pire ?

Connaître l'envers du décor du soit disant monde professionnel. Je n'ai plus aucun respect pour ces gens là , ils détruisent à petit feu tout ce qu' ils touchent et écœurent bon nombre de groupes.
J'adore les passionnés, même si, parfois, justement, ils peuvent te "faire mal". Mais ils sont sincères. Je déteste cette hypocrisie latente et ce jeu du "qu'en dira t'on" où il faut tricher, mentir, être dans la bonne vague, avoir les bons "amis".

Joues- tu d'autres instruments ?


Oui. De l'accordéon, comme dit plus haut. Le seul instrument pour lequel j'ai pris des pris des cours quand j'étais jeune. La guitare et la basse en autodidacte. Je tapote un peu sur les bambous aussi et m'essaye avec difficulté au piano pour les arrangements divers .

De quels autres aimerais-tu savoir jouer ?


Je ne suis pas fan des instruments à vent, même si le son d'un saxo ou d'une clarinette ne me laisse pas indifférent.
Le violon ou violoncelle pour sa sonorité profonde et le piano m'auraient intéressé. Je suis curieux de tout en fait.

Si tu devais avoir un blason, quelle devise y ferais tu mettre ?


Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort ?  Non c'est fort boyard, ça (l'influence des enfants!!!), Plus "sérieusement"...

Dum spiro spero... Tant que je respire, j'espère

 


DISCOGRAPHIE

 

intramurock compil

1992

SPASMOPHILIUS

CD COMPIL - "Intramurock"

Piece of war

2001

GANG

CD - « Piece Of War »

dotns cover

2002

BLACKNESS

CD - "Dawn of the new sun"

(guest appearances)

compilation les fils des loups

2004

GANG

CD compilation « Les Fils des Loups » Tribute à KILLERS

BRENNUS RECORDS

dead or alive

2007

GANG

CD - « Dead Or Alive »

still unknown but surely live

2009

GANG

DVD - « Still Unknown But Surely Live »

gang V

2010

GANG

CD - « V »

sftb cover

2010

BLACKNESS

CD - "Satisfaction for the beast"

(guest appearances)

long live metal 2

2011

GANG

LP - compilation « Long Live Metal ! Acte Deuxième »

EMANES METAL Records

HM 666

2012

GANG

HM-666%

Vous êtes ici : LES CHANTEURS Laurent "BILL" BOCQUET