troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

18 avril 2015 - OCEAN et DYGITALS au Théatre Traversière

affiche18 avril 2015

OCEAN et DYGITALS au Théatre Traversière

 

Le 18 Avril 2015, OCEAN fêtait la réunion des trois musiciens historiques du groupe sur une scène parisienne, pour la première fois depuis 1982, et présentait plusieurs titres inédits issu de son album en cours de mixage. La première partie était assurée par DYGITALS, qui présentait lui aussi en avant première les compositions de « Dynamite », son nouvel album distribué par MAUSOLEUM.

Vu la difficulté récurrente de faire bouger le public, il fallait une bonne dose de Cojones pour organiser un tel événement à Paris, dans un lieu inconnu de la plupart des afficionados, tout en conservant une promo discrète malgré le caractère exceptionnelle d'une telle soirée.

Le théatre Traversière, cadre du concert, ne paie pas de mine vu de l'extérieur mais se révèle un lieu superbe. Un accueil excellent, discret et efficace.

Seul point surprenant pour un metalleux, les places assises … quand on est habitué à headbanguer dans la fosse cela peux déstabiliser. Deux larges allées latérales pouvaient toutefois permettre à ceux dont les cervicales sont encore valide de donner libre cours à leur enthousiasme, ce dont certains ne se sont pas privés ;-).

Après une brève présentation par Georges BODOSSIAN, DYGITALS donne le ton de la soirée avec trois nouveaux titres, le public ne s'y trompe pas et réagit immédiatement à l'énergie qui se dégage du combo.

Hervé et son gang se déchaînent. Le son est excellent, le light show sérieux, la scène est de belle taille et le groupe compte bien en profiter pour lâcher les fauves.

un « You're not alone » dopé à l'adrénaline nous ramène en terrain connu, celui d' « Ave ... » avant de revenir à l'actualité du groupe avec quatre titres de « Dynamite ». Le show s'achève sur « Brand new day » devant un public manifestement conquis. Du grand DYGITALS.

SETLIST

Intro
Dynamite
No Speed limit
Sin City
Not alone
Everybody knows
Will you help me
No way out
Don't wanna let you down
Brand new day
LINE UP

Hervé TRAISNEL : Chant
David DUGARO : Guitares
Jean-Marc LAVAYSSIERE : Guitares
Jack GAYFFIER : Basse
Alain CLOUET : Batterie



Après une courte pause, l'occasion d'acheter « Dynamite » dont DYGITALS disposait de quelques exemplaires en avant-première, OCEAN prend place et la combinaison basse/batterie imparable d' « Aristo » fait vibrer la salle. Le son de la guitare de Georges va alors crescendo et nous rappelle que le Hard Rock c'est avant tout du feeling et des tripes.

Comme le disait Biff (SAXON) « notre musique n'est pas violente, elle est puissante », et la puissance est là, tant dans le son que dans la force des compositions et la cohésion du groupe, renforcée par un talent et une technique à toute épreuve.

Au chant, Stef, en digne successeur de l'irremplacable Robert BELMONTE, vit chaque phrase, pèse chaque mot et les transforme en une énergie communicative.

Les six nouveaux titres s'intègrent parfaitement aux grands classiques du groupe, OCEAN a su évoluer tout en gardant son authenticité et sa « patte ». A noter en spécial guest la participation de l'Harmoniciste virtuose DIABOLO qui est venu mettre le feu sur « Rouge Lézard » et « Je sais que tu aimes ça », un grand moment.

Le Hard est également un vecteur d'émotion, et c'est à un véritable masterclass en la matière que nous invitera Georges lors d'un superbe final avec « qu'on me laisse le temps » où chaque note de guitare est tenue jusqu'au bout dans un moment fort du solo, où tout est joué non plus sur 6 cordes, mais sur un fil, en osmose avec le reste du groupe et un public suspendu à cet interprétation unique.

Un quatuor au sommet de son art et un retour parisien particulièrement réussi qui me rend d'autant plus impatient de découvrir le nouvel album, actuellement en cours de mixage.

SETLIST


Aristo
Rock N' Roll
A force de gueuler
La Haine
Desillusions
Instinct Animal
Rouge Lézard
Je crois que tu aimes ça
La Mort rode autour de nous
Je suis mort de rire
Qu’on me laisse le temps

LINE UP

Stef REB : Chant
Georges BODOSSIAN : Guitares et Chœurs
Noël ALBEROLA : Basse
Alain « Merlin » GOUILLARD : Batterie

Spécial Guest

DIABOLO :

Harmonica sur « Rouge Lézard »
et « Je sais que tu aimes ça »


Merci à OCEAN et DYGITALS pour ce moment d'exception. Outre le plaisir de voir sur scène la formation mythique d'OCEAN délivrer un set inédit, accompagné d'un DYGITALS au mieux de sa forme, ils ont démontré qu'on peut encore prendre le risque d'organiser sur Paris, avec l'appui d'un public motivé, un concert de qualité avec de vraies conditions techniques. Une pure tuerie et un esprit qui redonnent envie de continuer à défendre les couleurs du Hard & Heavy made in France.

Vous êtes ici : LIVE REPORTS 18 avril 2015 - OCEAN et DYGITALS au Théatre Traversière