troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

12 Avril 2015 : THE WATCHER (FACTOR HATE)

12 Avril 2015

THE WATCHER (FACTOR HATE)

 

Personnage central des shows de FACTOR HATE, le WATCHER y prend la place de TITI WILD, chanteur du groupe, pour des prestations scéniques inquiétantes directement issues de nos cauchemars.

Afin d'en savoir plus sur ce personnage inquiétant je suis allé faire un tour de l'autre coté du miroir afin de l'interviewer. Ladies & gentlemen welcome to the nightmare, from beyond the mirror ... THE WATCHER,

 

Bonjour WATCHER, au fait faut il vous appeler « Le WATCHER », « the WATCHER » ou plus simplement WATCHER ?

Le WATCHER suffira, mais je peux avoir bien d’autres noms selon vos désirs.

Vous êtes donc parmi nous aujourd'hui !

Non ! pas seulement aujourd'hui ! Car je suis avec vous toutes et tous, toutes les nuits, guettant vos cauchemars les plus profonds et m'abreuvant de vos phobies enfouies au tréfonds de vos esprits ! Ce sont d’ailleurs des mets succulents dont vous n’imaginez même pas la saveur !!!

Qui êtes-vous en fait ?


Je suis le trivial, le complexe, le simple et le difficile. Je suis les ombres qui vous suivent et celles qui vous attendent, mais j'ai aussi mes propres ombres et mes propres peurs qui sont les vôtres en fait !

Quel but poursuivez-vous ?

Je veux vous montrer ce qui se cache derrière ces ombres en portant la lumière de la vérité dans les recoins les plus sombres de vos êtres, en ne me souciant pas de ce qui ou quoi sera éclairé ! Même si vous ne voulez pas voir, ou si vous n'avez jamais voulu voir, il est trop tard car vous verrez quand même !

Dans quel monde vivez-vous ?

Si l'existence du monde ne vit et ne dépend que de nous, on serait en droit de penser qu'à chaque être humain existant il existe un monde différent, une réalité différente, et qu'à chaque mort, pour chaque cauchemar, un univers entier disparaît ou renaît…

Je suis le gardien de ces mondes et ma tâche est de vous accompagner de l'autre coté du miroir. Vous me trouverez toujours à la frontière entre vos rêves et vos obsessions

Nos rêves, nos cauchemars ... mais quelle est votre influence sur ceux-ci ?

Seul les rêves laissent des traces sur le trajet des labyrinthes de vos esprits torturés. Les ombres se meurent sans feinte, dans une chambre noire aux faces Infinies et les cauchemars s’éreintent dans le néant, enfermés dans une cage aspirant la nuit. J'ai la clé de cette cage qui contient votre propre folie !

Notre propre folie ? Pensez vous que nous soyons tous fous ?


Un jour j'ai voulu la connaître, lui parler, et elle m'a dit que j'étais désigné pour vous permettre d'avoir le droit de hurle votre mal-être , de faiblir de temps en temps et de rire de nouveau, que je ne me battrai pas contre elle mais contre les règles qui sont infligées et qui vous étouffent. Alors je la prends sous mon bras , elle est mon drap doux qui m enveloppe quand ma carapace se perce.

Que voulez-vous en faire ?


Mon souhait le plus cher est que vous puissiez me permettre d'y accéder pour m'en nourrir !

Quelle est votre relation avec TITI WILD de FACTOR HATE ? Comment avez-vous rencontré le groupe ? Vous ont ils invoqué ou vous êtes vous imposé ?

TITI WILD est moi, je suis lui, je vis dans ce monde que vous prenez pour la réalité par et à travers lui, regagnant mon indépendance dès que vous sombrez dans le monde de la nuit, quand vos frayeurs apparaissent. Nous sommes comme deux jumeaux, des jumeaux démoniaques peut être, ah ah ah ah !!

Mais je pourrais tout aussi bien être le vôtre, mmmh l'idée me plaît bien d'ailleurs !

La rencontre avec le groupe s’est faite naturellement via TITI WILD car il est le vecteur idéal !

L’invocation, allons, nul besoin de passer par ces méthodes de grand mère, comme je le disais je suis toujours près de chacun de vous quelque part dans l’ombre de vos peurs .

Quel est votre futur ?


Il est celui que vous voudrez bien me laisser approcher ! Rien ni personne ne pourra m'empêcher de voyager dans les limbes de vos peurs, de vos angoisses, de vos phobies, mais peut être, un jour, serais-je la cause de celles-ci, qui sait ?

CALME TA JOIE GAMIN OU IL POURRAIT T'ARRIVER DES BRICOLES !!!

Nous avons un invité imprévu qui souhaite s'exprimer, laisser moi vous présenter le seul, l'unique, monsieur Freddy KRUEGER !

freddy


Salut Gilles, j't'aime bien toi, y'a tellement de mecs qui peuvent pas te sentir qu'a coté de toi je me sent populaire. Tu peux m'appeler Freddy…

Merci Freddy, bienvenue dans la Forge
.

Bonjour Freddy.

La ramène pas ! pour toi ça sera monsieur KRUGGER ! J'ai une question pour toi gamin : Les cauchemars c'est mon domaine, tu penses marcher sur mes plates bandes ? Réfléchi bien car je pourrais m'insinuer dans tes propres cauchemars, et c'est pas ta canne qui m'en empêchera le bleu.


Que c’est drôle, cela fait longtemps que nous ne nous sommes vus, souviens toi alors que tu n’étais encore qu’un enfant, j’étais le monstre dans l’armoire, le lutin sous ton lit, l’ombre sur ton plafond qui oscille les jours d’orage ! tu n’as pas oublier toutes ces folles nuits durant lesquelles nous nous sommes tellement amusé toi et moi, surtout moi d’ailleurs, ton esprit était un véritable régal, un paradis si je peux me permettre


C’est moi qui ai créé ce que tu es devenu, ne l’oublie jamais, mon cher petit ange déchu, je t’ai ouvert les yeux sur les possibilités infinies de ton être, mais peut être pouvons nous passer à autre chose ?

(Freddy disparait aussi soudainement qu'il était apparu, me laissant de nouveau seul avec le WATCHER).

Revenons à vous, on vous voit parfois vous recueillir près d'une pierre tombale ornée de roses noires, qui repose en ces lieux ?

C’est le seul amour de ma longue existence, ma fiancée que j’ai rencontré à l’occasion d’une visite dans une morgue (ce sont des endroits fantastiques par ailleurs, calme et reposant), je ne me souviens plus très bien où ni quand. Elle était tellement belle avec son teint cireux, ses jolies lèvres bleues, son parfum si particulier, son immobilité et sa froideur. Bref l’être parfait mais c’est un souvenir sommes toutes, douloureux, vous comprenez ?

Tout à fait, et tous nos regrets pour cette perte. Pour finir, un mot à dire à l'attention de nos lecteur ?

Dormez mes petits amis, je veille et veillerais toujours sur vos cauchemars ! Faites moi confiance, un jour ou l’autre de visiterais chacun de vous et je vous assure que nous passerons ensemble du bon temps, du très bon temps !

Vous êtes ici : INTERVIEWS 12 Avril 2015 : THE WATCHER (FACTOR HATE)