troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

12 Octobre 2014 - Paul MACNAMARA (SALEM)

12 Octobre 2015 - Paul MACNAMARA

SALEM

 


PAUL MACNAMARAGilles : SALEM est de retour depuis 2009, après 25 ans de silence.

Paul MacNamara : Hello !! Nous revoilà !!

G : Comment est arrivée cette reformation, a t'il été difficile de rejouer et de travailler sur de nouvelles chansons ensemble ?

Paul : C'est une longue histoire … mais, pour faire court, mon frère m'a suggéré de poster quelques anciens titres de SALEM sur MySpace – et, très vite, j'ai été contacté pour sortir un album de toute notre musique des années 80.

J'ai alors recherché tous les membres de SALEM, qui etaient de toute évidence très heureux de la sortie de l'album qui s"est finalement appelé « In the Beginning … » (ndr : « au commencement ... ».

Avec la sortie de l'album “In The Beginning...”, nous avons décidé que nous devrions faire un gig pour féter ça. A la première répétition, nous étions un peu rouillés mais nous avons vite retrouvé nos marques et avons commencé à jouer.

Et il n'a pas fallu longtemps avant que plusieurs d'entre nous disent : «  bon ! J'ai fait cette chanson – et ça serait super de l'entendre joué par SALEM », nous avons donc commencé à enregistrer au studio d'Ade à Hull.

G : Comment avez vous ressenti le fait de jouer votre premier concert à Hull après toutes ces années ?

P : C'était génial.  Il y a un ver de notre chanson “Reach To Eternity” qui dit ... « Yeah! This is how it was meant to be » (« yeah ! C'est comme ça que ça devait se passer ») – et c'était exactement ce que j'ai pensé après qu'on ait fait ce gig ensemble en 2010.

G : Vous allez très bientôt jouer votre premier concert en France au « Black Pearl » de Laigneville, ceci après avoir joué en Italie, Grèce, Allemagne, Hollande, Belgique ... Votre volonté de répandre la musique de SALEM autour du monde est elle plus forte que dans les années 80 ?

P : Tout à fait !  Tout est si différent maintenant  – et notre attitude, notre horizon et notre ambition ne l'est pas moins !

La communication et les voyages sont beaucoup plus aisés qu'il y à 30 ans.

Nous sommes (peut être seulement un petit peu) plus murs – et avons des années d'expérience de vie – donc nous osons plus rechercher à passer au niveau suivant … et au suivant !

Comme tu l'a dit, nous avons joué à travers l'europe – et allons même jouer à Dubaï. Donc, pourquoi ne pas voir jusqu'où nous pouvons aller ?

G : Au sujet de la France, connaissez-vous certains groupes de la scène Metal française, anciens ou actuels ?

P : Pour être honnête, dans les années 80, notre vision était très restreinte et nous ne connaissions pas grand-chose des groupes européens – en dehors de groupes tels que SCORPIONS [Typiquement Britannique LOL]

Et même maintenant nous avons encore beaucoup à apprendre au sujet des groupes de Metal Français – anciens comme nouveaux.

G : Quelles sont les influences principales de SALEM ?

P : Nos influences originales étaient les grands groupes Hard & Heavy des années 70 – RAINBOW, LED ZEPPELIN, BLACK SABBATH, THIN LIZZY, UFO et autres, ainsi que des groupes Americains tels que VAN HALEN, SAMMY HAGARD, Y&T ... etc

Cette musique est toujours dans nos veines – et reste donc actuellement une grande influence. Et il y a eu bien sur tellement de bonnes musiques ces 30 dernières années que je suis sur qu'il y a beaucoup de choses que nous avons captés, peut être inconsciemment, qui ont contribué à nourrir notre musique.

G : Avec vos tournées, le EP « New tricks », « X RATED », et plus recemment l'album « Forgotten Dreams », vous avez prouvé être plus qu'un groupe des années 80 reformé pour quelques gigs mais un groupe actuel et créatif. Comment votre musique a-t-elle évolué depuis le début des années 80, et comment avez-vous évolué individuellement ?

P : Merci !

Nous contribuons tous à la musique à un certain degré, avec nos différentes experiences, cela conduit à une large variété d'idées. Même si cela conduit à quelques “discussion” à propos des sons, styles and direction, je crois que cela donne surtout à notre musique une dynamique plus riche et cela est très sain pour nous.


G : Quel est le processus créatif au sein de SALEM, comment écrivez vous les musiques ?

P : Chaque chanson est différente – parce que le processus de composition varie beaucoup.

Cela peut partir de Mark travaillant des riffs cool, que lui et Ade peuvent ensuite structurer en chanson pour qu'ensuite Simon et Ade ajoutent les textes.

Parfois aussi je peux composer un instrumental auquel ne manque que les textes de Simon.  Cela peut être également Ade qui écrit une chanson complète à laquelle Mark et moi ajoutons et dévelloppons les lignes de guitares.

Et les parties de batterie jouées par Paul (MENDHAM) peuvent être basées sur mon idée originale – ou peuvent prendre une direction totalement différente.

Le seul élément constant est la supervision générale d'Ade sur la production et le son de notre musique.  Il est en charge de tout ce que vous entendez sur le CD.

G : De quoi parlent les textes de SALEM ? Avez vous des thèmes favoris ?

P ; Dans les années 80, nous avons écrit quelques chansons parlant d'épées et de sorcellerie, de démons et de rois – et j'aime toujours la fantasy – mais maintenant nous écrivons sur nos véritables expériences personnelles, relations et visions sur le monde.

G : Dans toute l'existence de SALEM, quelle est votre expérience la plus mémorable ?

P : Ha ha! Il y en a tellement – tenir notre premier single en main, de même avec l'album “In The Beginning ...”. Jouer notre premier gig en Europe (Italie 2012) devant plusieurs centaines de personnes, et entendre l'album “Forgotten Dreams” complet pour la première fois était grandiose ....

Mais pour moi, la chose la plus importante est de rencontrer des gens heureux d'avoir vu notre show lors de nos concerts – et recevoir des e-mails et courriers de supporters et chroniqueurs qui disent aimer notre musique. C'est tout ce qui compte pour moi.

G : Quelle est la prochaine étape pour SALEM, travaillez-vous à de nouveaux titres ? Quel sont vos projets pour le groupe ?

P : L'enregistrement des chanson de notre prochain album – qui sortira peut-être en mi-2015 – est déjà en bonne voie et nous avons de nombreux concerts et festivals prévus pour l'année prochaine en Belgique, Hollande, Allemagne, Suède, Espagne ...  cela serait grandiose de revenir en France aussi – Pourquoi pas au HELLFEST ?

 

SALEM GROUP

Vous êtes ici : INTERVIEWS 12 Octobre 2014 - Paul MACNAMARA (SALEM)