troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

WEBZINES : Du soutien passionné à l'aigreur du wanna be

WEBZINES :

Du soutien passionné à l'aigreur du wanna be 

 

   Héritier du fanzine des années 80, le webzine en est à l'origine la déclinaison sur la toile. Tout comme son ancêtre il joue un rôle important en palliant aux déficiences de la presse conventionnelle.

   Le fan ultra spécialisé pourra ainsi découvrir quelle marque de céréale Dave MUSTAINE avale au petit déjeuner ou quel est le tour de poitrine exacte de Doro (ne soyez pas choqués tas d'hypocrytes, cette question vous vous l'êtes posé aussi).

   Le webzine peut etre aussi un lieu où découvrir de nouveaux groupes qui n'ont pas droit de citer dans notre chère presse spécialisée institutionnelle. On y trouvera alors les dates de concerts undergrounds, les news des groupes de French Metal qui pourront parfois grace à ce soutien faire parler d'eux et espérer dans un premier temps obtenir une couverture médiatique certes modeste mais inestimable.

   A l'origine le "Boss" de ce webzine est un passionné de Metal qui souhaite non seulement faire partager sa passion mais aussi apporter aux "petits" groupes locaux le coup de pouçe qui pourra les pousser un peu vers le haut. Il s'entoure parfois d'une équipe tout aussi passionnée que lui de chroniqueurs, photographes, graphistes, webmestres ... Bref tout talent utile a la tenue d'un véritable organe de presse, amateur mais motivé.

   Viennent ensuite les premiers lecteurs, les groupes qui annonceront régulièrement leur activité, les gens qui vous remercient sur leur CD, ceux qui vous connaissent et vous paye un pot au bar ... Bref! la reconnaissance!

   De simple fan faisant partager une passion, le Boss, que nous appellerons Ned pour simplifier, est devenu un véritable acteur de la scène Metal locale. Les groupes le consultent parfois au sujet d'une décision difficile (rouge ou vert le logo ?), l'invitent aux concerts et surtout lui offrent dès sa sortie le CD que Ned se hâtera de chroniquer.

   C'est hélas ici que tout bascule souvent. Les arrivées de CD offerts par les groupes ou le label se font plus fréquentes et Ned tient à tenir la cadence, dans un premier temps pour remercier ceux qui sont a l'origine de cette manne discographique puis pour éviter qu'elle se tarisse.

   Les chroniques deviennent donc plus fréquentes, moins travaillées également et, petit à petit, de moins en moins intéressantes. C'est le difficile choix entre qualité et quantité.

   Ned est néanmoins heureux avec son webzine, lorsque les videurs d'un Grand concert parisien refusent de le laisser entrer gratuitement en sa qualité d'espoir de la presse independante, les petites salles l'accueillent à bras ouvert, lui et son appareil photo. Son live report sera relayé.

   Il ne trouve plus qu'un groupe est sympa de l'avoir inclus dans les remerciements de leur CD ... Après tout c'est grâce à LUI que le groupe a commencé à se faire un nom.

   Le coté obscure de la force s'empare progressivement de Ned qui fini par considérer que tout lui est dû. 

   Gare alors au groupe qui aura l'outrecuidance de l'oublier lors de la distribution de CDs promo aux requins. Et que dire de ce combo de troisième zone qui ose répondre à la question "comment fait on pour avoir votre CD?" une phrase du genre, il suffit de nous envoyer le chèque à l'adresse indiquée. Au mieux l'album ne sera pas chroniqué, sinon il est clair qu'un groupe ne pouvant s'acquitter du tribut ne peut avoir plus de 15 secondes d'attention. Qui de toute façon remettrai en cause une chronique rédigée par un passionné tel que Ned ?

   La chronique, même faite à la va vite, s'avérant plus rentable que les articles de fond, bios ou interviews, celle ci devient le cheval de bataille du site qui en oublie petit à petit sa vocation première. D'autant que les labels et promoteurs de concerts s'intéressent désormais au webzine et que les offrandes de places et de CD deviennent carrément inespérées, les meilleurs festivals (comprendre " les plus chers et médiatisés") l'accueillent enfin, il bascule complètement du coté obscur, grisé par le pouvoir et la gloire.

   La cadence s'accélère encore, impossible de tout écouter sérieusement, heureusement que le label accompagne certains CD d'un dossier de presse où tout est déjà pré-rédigé, 5 lignes de bio ... Blabla ... un peu d'autosatisfaction ... Blabla ... Cet album est le meilleur jamais produit par le groupe qui connait le meilleur line up de son histoire ... Blabla ... Achetez ce disque !!!   Ouf, merci le label, des heures d'écoute et d'analyse économisées, le webzine fait la promo espérée et le label sera content.

   Le problème de la chronique est qu'elle est à usage unique, une fois lue et la décision d'acheter prise ... Ou pas ... Il n'y a plus à revenir dessus. Par ailleurs, quantité et qualité allant rarement de pair, les chro fast food finissent par lasser le public qui peut difficilement faire confiance à des avis souvent incohérents teintés d'une subjectivité à peine voilée. Un guitariste médiocre se voit attribuer des soli "époustouflants" alors que le virtuose d'un groupe ayant oublié de présenter ses respects au maître du métal qu'est devenu "dark Ned" sera qualifié d'hésitant, voire de brouillon.

   Dark Ned se fâche avec tout ce qui met en cause son autorité, groupes, musiciens, organisateurs ... Et même certains de ses collaborateurs qui osent remettre en cause son génie.

   Le label SQUALE PRODUCTION n'est pas content, Miss "no compromise", une de ses meilleures rédactrices de Ned, devient incontrolable. Cela fait deux fois qu'elle descend leur espoir n°1 et ne respecte pas la prose du dossier de presse, le partenariat avec le webzine est remis en cause.

   Ned, alors qu'il n'était encore qu'un jeune padawan, aurait soutenu sa drôle de dame et envoyé paitre le producteur mécontent ... Mais ça c'était avant. Dark Ned est plus responsable et comprend le juste courroux du label. Miss "no compromise" est donc priée de chroniquer ailleurs (que les plus sensibles d'entre vous ne s'inquiète pas pour la gente damoiselle en détresse, perdre un boulot de bénévole ne va pas la tuer, elle ira dans un autre media Metal non contaminé ;-)))      

   Ned continue à perdre des lecteurs, la faute à la crise surement. Il entre alors en guerre contre les petits qui ne le remercient pas assez, contre ces damnés photographes amateurs qui lui volent ses angles de vue lors des concerts (Ned est un vrai pro, il s'est déclaré auto entrepreneur il y a 3 semaines), contre les autres webzines qui lui font de l'ombre, son principal "concurrent" a même copié mot à mot sa dernière chronique de "PSYCHO SOCKS" le dernier espoir de SQUALE PROD' (traduisez par : il a recopié le même dossier de presse que moi"). Il faut impérativement refaire parler de lui avec un buzz : Une prise de gueule sur le net avec un musicien connu pour sa tendance à se mettre facilement en colère et impopulaire auprès de certains partenaires fera l'affaire.

   La tentative de buzz tombe lamentablement à l'eau, avec la réputation de Ned qui continue à perdre des lecteurs, d'autant que la concurrence est rude ... Autres webzines, presse officielle, webradios et web-tv, réseaux sociaux ... Les rêves de gloire s'estompent pour cette grenouille qui se croyait déjà plus grosse que le boeuf ... Ned prend alors la décision ultime, il produit un communiqué de presse, lu par une dizaine d'internautes égarés, de stopper son activité pour laisser les ingrats à leur grisaille, il part là où le soleil caresse les plages de sable fin, loin des minables qui n'ont su l'apprécier à sa juste valeur.    

   Il s'offre un sublime générique avec en gros le mot ...

FIN

 
   Epilogue : Ned à peine disparu, un sémillant professionnel de l'image prénommé Nestor a fait son apparition, il lui ressemble beaucoup et demande des accréditations pour couvrir les concerts de Metal. Ned étant parti au soleil, des rumeurs sur un jumeau maléfique et vengeur se font entendre backstage ;-))

Vous êtes ici : SAD BUT TRUE WEBZINES : Du soutien passionné à l'aigreur du wanna be