troyan forge

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Newsflash

La boutique GOM RECORDS rouvre ses portes, virtuelles cette fois. Retrouvez ce label en ligne indispensable tenu par notre Metal Brother Holger sur http://www.gom-records-onlineshop.com/
CD et Merch' collectors à prix honnêtes \m/

 

 

Hervé TRAISNEL

Hervé TRAISNEL

 

BIOGRAPHIE

Hervé TRAISNEL commence sa carrière de chanteur en 1983 avec le groupe EUNECT qui change de nom en 1984 pour devenir DYGITALS.

Novembre 1984 : Après plusieurs mois de répétitions, DYGITALS concrétise son travail par l'enregistrement d'une première maquette deux titres ("La Malédiction" et "Coupable").

Janvier 1985 : Hervé reprend le chemin des studios avec DYGITALS afin de produire mettre en démo les 4 titres : "Ave Cesar", "Sacrifice", "Superstar" et "Illusion".

En Mai 1985, nouvelle expérience de studio avec l'enregistrement en Belgique au studio PYRAMIDES de deux titres ("Ave Cesar" et "She´s OK"). Ces deux compositions apparaîtront sur la compilation HMP "French Connection" (Madrigal Records) aux cotés de YUGGS, STEEL ANGEL et VYTAL.

Juin 1985, DYGITALS joue au Festival de Tremblay-les-Gonesse, avec BLASPHEME et ATTENTAT ROCK, devant 1 500 personnes. Le groupe participera également au France Festival de Choisy Le Roi organisé par Christian VERRAZ en Juillet 1985.

En début d'année 1986, Hervé et DYGITALS enregistrent une nouvelle maquette. Elle contient 3 nouveaux titres chantés en anglais. DYGITALS joue alors fréquemment en région parisienne et dans de nombreuses villes de France telles que Lyon, Tours, Chambery, Vichy...

Durant l'été 1986, ils se produisent au Sun Festival, qui a lieu dans les arènes de Bayonne, avec, en tête d'affiche, le groupe américain JOSHUA. Cette même année, DYGITALS est classé dans le Référendum d'ENFER MAGAZINE parmi les 10 meilleurs espoirs français bien que n'ayant aucun album à son actif.

Septembre 1987 à Avril 1988 : Le premier album "Love Games" de DYGITALS est enregistré et mixé, mais il ne fait l'objet d'aucune distribution.

Eté 1988, le départ de DYGITALS pour Los Angeles donne à Hervé l'occasion de se produire dans des clubs telles que le GAZZARRI´S et le WHISKY A GOGO.

De retour en France en début 1989, DYGITALS reprend les concerts dans l´hexagone, notamment au GIBUS de Paris et à Tours. Le gang enregistre également une nouvelle maquette.

Finalement, en fin d'année 1990, les membres de DYGITALS décident de se séparer, sans avoir jamais sorti d'album malgré l'existence d'une fan base qui n'avait rien à envier aux autres groupes de l'époque.

1993 : On retrouve Hervé aux cotés de David DUGARO et Alain CLOUET, deux de ses complices de DYGITALS, au sein de NDB avec qui il enregistre un album 6 titres autoproduit "Rock N' Roll Gypsy".

1998, "Stars of life", l'un des morceaux de l'album enregistré en 1987, est sélectionné pour figurer sur la compilation "Révolution Hard Rock"(Axe Killer Records), réalisée par Christophe BAILET, regroupant les figures emblématiques du Hard-Rock des années 80.

2000 : Une séparation musicale de 6 ans a permis aux différents membres du groupe de s'affirmer chacun de leur côté. Forts de leurs expériences, Hervé et David écrivent et enregistrent 19 nouvelles compositions.

Hervé chante alors dans MASTERNO avec Xavier VASSEUR à la guitare et Alain CLOUET à la batterie.

En 2009 La décision est prise de refaire vivre DYGITALS. Hervé, David et Alain reforme alors le line up avec un autre "ancien" : Xavier, qui officie cette fois en tant que guitariste, et un nouveau membre, Jack GAYFFIER à la basse. Après quelques mois de répétitions, le groupe donne un concert privé en mai 2010 et rode son show dans quelques bars, dont le BLACK PEARL de Laigneville, avant d'envisager de plus grande scène. Dès 2011 il commence l'enregistrement d'un album avec DYGITALS.

Le 8 Janvier 2012 marque le grand retour de DYGITALS sur une scène parisienne dans le cadre du PMFF IV, au Divan du Monde.

Il sort durant l'été 2012 "Ave ..." le premier album officiel de DYGITALS distribué par BRENNUS

En 2014, il rentre en studio avec DYGITALS pour enregistrer un nouvel album.

2015 : première partie d'OCEAN au THEATRE TRAVERSIERE en avril. DYGITALS signe avec le label MAUSOLEUM pour la distribution du nouvel album "Dynamite" en mai.

 

METAL WARRIOR'S CONFESSIONS

Quand et Pourquoi as tu commencé à chanter?

Je me suis vraiment mis au chant quand je me suis aperçu que je ne serai jamais un bon guitariste. Il faut dire que j'étais un peu fainéant à cette époque et que je ne bossais pas beaucoup. J'ai commencé à chanter dans un groupe début 83. Le groupe s'appelait "EUNECT". Quelques mois plus tard un guitariste nous a rejoint en remplacement de l'ancien. Il s'appelait Khalid KHARBICHI et le groupe a changé de nom pour prendre celui de DYGITALS. A partir de ce moment là je me suis vraiment mis à bosser, pour rattraper le retard que j'avais.

J'ai eu envie de faire de la musique le jour ou un copain m'a montré le double album "ALIVE II", j'étais en 6e et j'ai été fasciné par la scène, et quand je l'ai écouté, je me suis dit, "j'veux faire ça" A cette époque j'écoutais beaucoup CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL, SLADE, les BEATLES. Ensuite ce fut AC/DC, AEROSMITH, RAINBOW... Mais KISS a vraiment été le déclencheur.

As tu appris seul ou avec un professeur?

J'ai appris seul, en m'entrainant avec les disques que j'avais et en répétant beaucoup. Par la suite, pendant l'enregistrement de Love Games (jamais sorti), j'ai eu deux coach vocaux. Lucas FOX et Bob SALAZAR. Ces deux personnes m'ont vraiment beaucoup apporté, sur le placement vocal et l'accent.

Quels chanteurs t'ont le plus impressionnés, quels sont tes principales influences?

Scéniquement Steven TYLER et Bruce DICKINSON sont les deux personnes qui m'ont le plus impressionnés. Mes principales influences sont Bon SCOTT, Steven TYLER, Roger DALTREY et Paul STANLEY.

Quel est le premier chanteur que tu aies vu en Live?

Dave MENIKETTI avec Y&T en première partie d'AC/DC (ndlr : 4 Décembre 1982 au Bourget, à la Rotonde).

Lorsque tu composes sur quel instrument travailles-tu? De quelle façon?

Principalement la guitare. J'ai essayé d'amener des compos faites à la flûte de pan, mais bizarrement ils n'ont pas accroché :-)

Je travaille de façon instinctive, tu prends la guitare ça sort ou pas ... et si un riff sort ou plus, je le montre au autres et on bosse à partir de là et tout le monde met sa pierre à l'édifice. Quand je ne bosse que le chant, ce sont d'abord des répètes ou je fais du Yaourt, je trouve la ligne mélodique et ensuite je bosse sur les paroles. En général, il y a un refrain qui sort et je pars de là pour écrire.

Lorsque tu écris, quels sont tes thèmes de prédilection?

En anglais je n'en ai pas en particulier. Je peux écrire sur n'importe quoi, ça peut venir d'une phrase chopé n'importe ou, d'une conversation, quelquefois de choses personnelles. Mais bizarrement quand j'écris en français, le thème de la folie ou celui de la mort reviennent souvent.

Pour toi, quelles sont les principales qualités d'un bon chanteur?

De la générosité, de la chaleur, de l'émotion, de bonnes lignes mélodiques accrocheuses et de la présence sur scène.

Quel matériel utilises-tu en concert? En studio?

En concert généralement des SM58. Pour le studio j'ai T-Bone trafiqué ou j'ai changé pas mal de composants d'origine, mis une lampe Téléfunken, et il sonne super bien.

De quel texte ou ligne mélodique es-tu le plus fier?

Il y en a plusieurs, en français c'est "Ave Cesar". autrement j'aime bien "Love Game", "Roses On My Grave" et "Killing Machine".

Quel est ton meilleur souvenir de musicien? le pire?

Il y a trop de bons souvenirs, même les galères sont, avec le recul de bons souvenirs… Mais peut-être quand on a décidé de reprendre DYGITALS. Le Pire ? le Splitt de DYGITALS au début des années 90.

Joues-tu d'autres instruments? De quels autres aimerais-tu savoir jouer?

Je joue un peu de guitare, suffisamment pour pouvoir pondre quelques Riffs, mais insuffisamment pour prétendre être guitariste.

J'aurais bien aimé apprendre la batterie. Mais je ne dois pas être très doué, car Alain cache toujours les baguettes quand on fait une pause en répète. J'comprends pas :-)

Si tu devais avoir un Blason, quelle devise y ferais tu mettre?

Oublie que tu n'as aucune chance, fonce, sur un malentendu ça peut marcher :-))))

DISCOGRAPHIE

DYGITAL

Démo 1984

2 titres "La malédiction" et "Coupable"

DYGITALS

Démo 1985

5 titres

Compil HMP 1985

DYGITALS

Compilation
French Connection

LP Devils records 1985

DYGITALS

Démo 1986

5 titres

DYGITALS

Démo 1987

6 titres

DYGITALS

Love Games

CD enregistré en 1987

Jamais distribué

NDB Rock n' rolll gipsy

NDB

"Rock’n Roll Gypsy"

CD - autoprod 1993

DYGITALS

Compilation Revolution Hard Rock Vol2

CD - Axe Killer Records 1998

DYGITALS

"2003"

CD 2003

12 titres

DYGITALS

"Imagine"

CD - 2005

cover Ave

2012

DYGITALS

"Avé ..."

CD - BRENNUS

Dynamite cover

2015

DYGITALS

"Dynamite"

CD - MAUSOLEUM

Vous êtes ici : LES CHANTEURS Hervé TRAISNEL